Big Brave - Feral Verdure - Le Canal Auditif

Big Brave – Feral Verdure

a2416489385_10Big Brave existe depuis deux ans environ. Malgré leur courte vie, ceux-ci ont déjà partagé la scène avec Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra, Low et Scout Niblett, rien de moins. Le trio montréalais a fait paraître un premier maxi en 2013 titré An Understanding Between People. Big Brave nous arrive enfin avec un premier album en bonne et due forme.

Leur bio mentionne qu’ils accordent une grande importance au silence et à l’emportement ainsi qu’aux contrastes qui peuvent se créer dans de telles situations. On peut dire que sur Feral Verdure, le trio ne manque pas de s’y exercer. En écoutant ce premier opus, on fait le lien tout naturellement vers Scout Niblett en grande partie en raison de la chanteuse Robin Wattie qui possède ce même ton lancinant. Elle se situe quelque part entre elle et Emma Ruth Rundle. Une position fort enviable tout de même. A Song For Foxes donne un bon exemple du registre de la jeune femme alors que la guitare est mélancolique, simple et efficace.

Tussles, qui ouvre Feral Verdure, est l’une des rares pièces où le groupe s’excite. Généralement campée entre des moments d’un grand calme, tout en nuances et des moments sonores plus dissonants, cette première pièce fait bande à part et ce n’est pas inintéressant non plus, au contraire. À part celle-ci et la deuxième de la galette, Let Us Rest Our Dead Anon, on se retrouve dans un ton qui finit par devenir redondant. Intéressant, mais un tantinet plus de variations auraient aéré Feral Verdure.

À mi-chemin entre les deux univers sonores se dresse Bigot avec son tempo hachuré et sa guitare métallique. Celle-ci montre aussi toute la finesse dont Louis-Alexandre de Beauregard est capable à la batterie. Avoir de la retenue n’est pas donné à n’importe quel batteur et celui-ci sait y aller de la juste dose pour servir les pièces de Feral Verdure.

Big Brave avec ce premier album montre qu’il a tapissé un univers sonore authentique, que les limites sont très claires et que c’est à l’intérieur de ce terrain de jeu que la formation a l’intention de se laisser aller. Feral Verdure est un bon premier jet qui définit leur son et leur style et même s’il n’est pas parfait, c’est un très bon début. Les fans de Scout Niblett, d’Emma Ruth Rundle et de rock mélancolique, lourd et dissonant, trouveront avec Big Brave un nouveau groupe à suivre.

Ma note: 7/10

Big Brave
Feral Verdure
Build A Fort
34 minutes

bigbrave.ca/

Exprimez-vous!

*