Amylie - Les Éclats - Le Canal Auditif

Amylie – Les Éclats

AmylieLa voix douce et un peu rauque d’Amylie rayonne sur Les éclats, sa toute dernière parution. Une fois l’agacement de la parenté avec le Reminder de Feist, tant dans les intonations que dans les rythmiques, les textures, le troisième opus se déguste pour la qualité des textes.

Les éclats est un album post-rupture et post-maladie de Lyme, autoréalisé. La guitare d’Amylie brille au centre, tandis que Mathieu Désy (Catherine Major, Richard Desjardins) accompagne à la basse et Robbie Kuster (Patrick Watson) à la batterie.

La pièce d’ouverture, Tout, lance une pointe à «vous», un vous public, un vous intime, un vous tout le monde: «Vous confondez l’amour/L’amour/Avec vos manques à combler/Le fait de posséder/De posséder/N’étanche pas l’avidité».

Dès la deuxième pièce, l’album gagne en rythme avec La Hauteur, une chanson pour se booster l’estime «Je me fous d’être à la hauteur» avec une envolée de «ah ah ah ah ah» finale.

Coup de cœur pour la pièce Sortir du bois, une chanson qui s’ancre bien dans l’imaginaire québécois des vastes espaces et de la nordicité, où sapins, oiseaux, rivières et air frais se côtoient, pour culminer en un refrain décliné de différentes façons autour de «Je ne vais pas/Sortir du bois/Ce n’est rien contre toi/Mais je n’irai pas». La chanson n’est pas sans rappeler la poétique de Vincent Vallières.

Mille fois est une chanson de résilience, de compréhension de soi: «Grâce à toi je sais/Que tout part de moi».

La famille est aussi abordée sur Les éclats, avec des chansons comme Grand-Maman ou Système solaire qui parle de sororité (et de sonorité, en mélangeant toutes sœurs/douceur). Ces deux pièces dégagent une sensibilité bien jolie.

Dans Tout oublier, l’humour flirte avec la fragilité: «Où est-il au juste/Le juste milieu/Que je le ramène/Dans le décor un peu» puis «Oh mon amour/J’ai tout oublié/Ce que je connaissais/De moi». Cette pièce finale voix-piano clôt l’album sur une note douce amère.

C’est donc une suite plus posée, plus folk qui suit Jusqu’aux oreilles (2008) et Le Royaume (2012). Les éclats est un bel album de chansons bien menées. S’il manque quelques moments de grandeurs sur le disque, Amylie sait toutefois se mettre en valeur et proposer une musique accessible et universelle.

Ma note: 7/10

Amylie
Les éclats
Audiogram
30 minutes

http://www.amylie.com/

Exprimez-vous!

*