Critiques

Villagers

Villagers – Where Have You Been All My Life?

  • Domino Records
  • 2016
  • 55 minutes
7

VillagersConor O’Brien est clairement le meneur incontesté de la formation Villagers. Songwriter réputé et respecté, le jeune homme proposait l’excellent {Awayland} en 2013 et récidivait l’année dernière avec le confidentiel (et plus dépouillé) Darling Arithmetic. Si j’avais préféré {Awayland} au plus récent effort, n’en demeure pas moins que tout ce que conçoit O’Brien est toujours pertinent et de qualité. Il faut bien sûr aimer le folk-pop feutré et chargé d’une sensibilité à fleur de peau.

Au début du mois de janvier, Villagers faisait paraître un nouvel album titré Where Have You Been All My Life? Ne prenez pas votre pouls trop vite, car ce que propose l’auteur-compositeur-interprète est une remise à neuf de son éloquent répertoire, comme s’il voulait boucler la boucle d’une phase créative des plus satisfaisantes. À l’issue de la tournée visant à promouvoir Darling Arithmetic, O’Brien s’installe avec ses musiciens aux studios RAK à Londres pour une seule session d’enregistrement. Il retravaille, en format «live», 11 titres parus sur les trois albums de la formation et propose sa propre version de Memoir, chanson offerte à Charlotte Gainsbourg pour son album Stage Whisperer.

Fait important à noter, toutes les chansons ont été colligées en une seule prise et c’est là que réside l’intérêt de ce disque. La performance de Villagers est sans bavure et l’interprétation sentie d’O’Brien en dit très long sur l’indéniable talent de ces musiciens. Et ça s’entend clairement pas de doute là-dessus! Ce Where Have You Been All My Life? sera particulièrement prisé des fans qui n’ont jamais vu le groupe en concert… et je dois vous avouer que ça donne franchement envie de se déplacer pour aller voir la bande à O’Brien.

Petite digression ici. Pour moi, un artiste pourrait être simplement adéquat sur disque et exceller en concert que je serais complètement conquis. Sublime sur disque, mais quelconque en spectacle, je décroche complètement. L’Irlandais présente ses chansons en mode acoustique, agrémente celles-ci de quelques claviers d’ambiance (fort à propos par ailleurs), et ce qui charme par-dessus tout, ce sont ces performances accomplies en une seule prise. Pour ceux et celles qui ont déjà travaillé en studio, obtenir l’exécution parfaite en une seule capture relève de l’exploit… et Villagers réussit le coup!

Il y a quand même un léger impair à relever. Cette création pourrait laisser de marbre le profane du groupe. Je conseillerais même à celui-ci de plonger dans les trois albums officiels de la formation afin d’apprécier à sa juste valeur ce disque, car il faut connaître un tant soit peu l’œuvre d’O’Brien pour aimer cette sitedemo.cauction. Quelques réinterprétations valent quand même une génuflexion. Les prenantes My Lighthouse et That Day de même que la magnifique Hot Scary Summer (qui l’était déjà sur Darling Arithmetic) font office de joyaux.

Maintenant, voyons voir quelle tangente créative empruntera O’Brien. A-t-il envie de brouiller les pistes ou préférera-t-il demeurer dans sa zone confort? Une chose est sûre, le bonhomme est un compositeur et un parolier nettement au-dessus de la moyenne. S’agit maintenant pour lui d’amorcer un processus menant à une prise de risque artistique assumée. Pas évident, mais Conor O’Brien est totalement en mesure de réussir sa possible transformation.

Ma note: 7/10

Villagers
Where Have You Been All My Life?
Domino Recordings Ltd.
55 minutes

http://www.wearevillagers.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.