Critiques

The Weeknd

Dawn FM

  • Republic Records / xo
  • 2022
  • 52 minutes
8
Le meilleur de lca

The Weeknd n’a pas perdu de temps en ce début d’année 2022 en lançant Dawn FM, son cinquième album. Abel Tesfaye, de son vrai nom, a fait la manchette notamment pour sa frustration vis-à-vis de l’absence de nominations aux Grammys de son précédent effort, After Hours.

Musicalement, on peut dire que The Weeknd excelle depuis sa trilogie d’EP qui avait fait sa renommée au début des années 2010. Dix ans plus tard, Tesfaye accouche d’un album pop très bien composé qui incorpore des influences de la New Wave, du Daft Punk de Random Access Memories aux mélodies complètement intoxicante. Au niveau des paroles, il ne réinvente pas la roue, on y parle de ses problèmes de cœur et de consommation, mais c’est tellement bien exécuté que le tout est aussi frais qu’un bouquet de fines herbes en plein juillet.

L’album qui est mené par une trame narrative qui rappelle les grands jours de la radio est narré par Jim Carrey qui non seulement nous offre des moments vocaux d’une chaleur incroyable, mais en plus qui participe à l’écriture du texte intitulé Phantom Regret by Jim. Le texte de slam est couché sur une trame parfaite qui accompagne les mots qui cherchent la quiétude. Le concept de l’album n’est pas inusité, mais il est tissé avec soin et goût.

Ce qui explique la qualité des chansons qu’on retrouve sur Dawn FM est certainement le trio qui est derrière la production : The Weeknd, Max Martin (l’homme derrière …Baby One More Time de Britney Spears) et Oneohtrix Point Never. Si le second tire vers la pop de manière prononcée, le dernier n’est pas reconnu pour ses compositions électroniques ennuyeuses. À ce trio, s’ajoute plusieurs compositeurs et quelques collaborateurs : Quincy Jones qui fait un aveu particulièrement intime, Tyler, The Creator qui rappe en dehors de sa zone de confort et Lil Wayne qui sonne comme Drake, ou est-ce que c’est Drake qui sonne comme Lil Wayne? Bref, ça se ressemble.

Parmi les pièces les mieux réussies d’un ensemble très efficace, on retrouve Gasoline et son groove contagieux, le côté nostalgique, mais pas quétaine de How Do I Make You Love Me?, Take My Breath et ses arrangements judicieux doublés d’une envolée musicale dans la seconde partie de la chanson, l’efficace Sacrifice une pièce de pop assez directe, l’atypique Here We Go… Again, la dynamique Best Friends, la velouté Is There Someone Else et l’étonnante I Heard You’re Married.

Honnêtement, il y a peu de négatifs à dire de cet album. Peut-être que certains rouleront des yeux en écoutant The Weeknd encore chanter l’amour qui échoue en raison de prémisses qui étaient absolument malsaines, mais ça vient avec le personnage. Et il trouve le moyen de bien se réinventer sur Dawn FM et offre même de magnifiques moments musicaux. Une très grosse sortie de ce début d’année.

Liens d’écoute