Critiques

Redd Kross

Beyond the Door

  • Merge Records
  • 2019
  • 33 minutes
6

Formé en 1978, Redd Kross revient à la vie de temps à autre pour nous présenter une nouvelle galette de rock’n’roll bien grasse. Afin de célébrer ses 40 ans de carrière (faut le faire quand même !), le quatuor nous propose son 7e album studio : Beyond the Door. En 2012, le groupe nous avait présenté Researching the Blues.

Cette fois-ci, les frères McDonald (Jeff et Steve) se sont adjoint les services du bassiste Jason Shapiro, mais avant tout, les frangins ont recruté un mythique batteur : l’increvable Dale Crover (Melvins). Et qui dit Melvins, dit Buzz Osborne. King Buzzo nous gratifie d’un excellent solo de guitare dans The Party Underground et Josh Kilinghofer (Red Hot Chili Peppers) est le guitariste soliste attitré sur When Do I Get to Sing My Way.

Fidèle à son habitude, la formation met de l’avant le penchant festif du rock et le bonifie de ses habituelles mélodies beatlesques. On est ici au musée. On écoute Redd Kross comme on regarde une toile de Van Gogh. La surprise est nulle, mais le contentement s’installe à notre insu, assez pour nous faire sourire. Donc, rien de nouveau sous le soleil.

Cela dit, après un début fracassant, l’album prend une tangente un peu pépère, et ce, à partir de The Party Underground. À l’exception de Punk II, pièce dans laquelle le bon Dale Crover y va d’une solide performance, Redd Kross ralentit sérieusement la cadence et nous balance une série de chansons quelconques; What a Boy to Do et Fant stico Roberto, en tête de liste.

Quelques morceaux font quand même le travail, particulièrement en début de parcours : The Party (influence manifeste des Byrds), Fighting, Beyond the Door (efficace piano « boogie-rock ») et l’imparable refrain dans Ice Cream Strange and Pleasing sont particulièrement réussis, mais… on écoute, on sourit et on range ce disque en sachant très bien que les probabilités qu’on y revienne sont très faibles.

Alors, si vous êtes un vieux routier un peu nostalgique des Stooges, Big Star, Cheap Trick, Teenage Fanclub et Nada Surf, vous apprécierez ce Beyond the Door. Pour ce qui est des autres, ça vous laissera parfaitement indifférents.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.