Critiques

Redd Kross

Researching The Blues

  • Merge Records
  • 2012
  • 32 minutes
7

Redd Kross, ça vous dit quelque chose? Au début du mois d’août, la formation originaire de Hawthorne en Californie effectuait un retour sur disque après plusieurs années de silence, avec la parution de Researching The Blues. Ce septième album studio, écrit et enregistré en partie durant l’année 2007, nous permet de retrouver la mouture initiale de Redd Kross constituée des frères McDonald (Jeff, Steve et Ray) et du guitariste Robert Hecker. Toujours intact que ce power-pop aux accents punk et qui possèdent de forts liens de parenté avec les Stooges, Big Star, R.E.M et Nada Surf de ce monde!

Redd Kross, qui a passé la majeure partie des nineties aux avant-postes du renouveau power-pop qui sévissait à cet époque, n’a rien perdu de son énergie contagieuse, en particulier en ce qui concerne l’efficience des compositions des frères McDonald. Ça bondit, ça bourdonne et ça égratigne suffisamment les oreilles et les mélodies offertes, de même que les harmonies vocales présentées, sont d’un niveau remarquable. Avec surprise, ça fait drôlement le travail!

Parmi les morceaux de choix, je retiens la pièce titre aux ascendants très Stooges titrée Researching The Blues, la power-pop aux harmonies vocales exquises nommée Stay Away From Downtown, la solide et fortifiante Uglier, la beatlesque Meet Frankenstein, le riff rock’n’roll stonien de The Nu Temptations, le rock estival très Big Star curieusement intitulé Winter Blues et l’efficace Hazel Eyes qui conclut adroitement l’album. Trois minuscules bémols: Dracula’s Daughter, One Of The Good Ones et Choose To Play; des chansons adéquates sans plus.

Sur Reseraching The Blues, Redd Kross fait la démonstration claire de l’adage qui dit: «Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple!»… et ça fonctionne correctement! Des chansons élémentaires, mais agissantes, des mélodies captivantes, des guitares abrasives et une section rythmique soudée, ce qui confère à cette création un dynamisme juvénile et insouciant qui fait plaisir à entendre. Après une pause salutaire, loin des studios d’enregistrements, et qui a duré près de quinze ans, voilà un groupe qui a réussi à se recentrer sur ce qu’il sait faire de mieux, du bon power-pop rock infatigable et indémodable… n’en déplaise aux oreilles exigeantes, complexes et raffinées! Rock’n’roll!

Ma note : 7/10

Redd Kross
Researching The Blues
Merge Records
32 minutes

reddkross.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.