Critiques

PNL

Deux frères

  • 72 minutes
6,5

Peace and Lovés ne dit probablement pas grand-chose à beaucoup de personnes. Par contre, si vous suivez un peu la musique française, il est fort probable que vous ayez entendu parler de PNL. Ce duo de rap formé de deux frères – Ademo et N.O.S – a connu une popularité fulgurante avec leur album Dans la légende (2016), qui les a fait connaître d’un plus large public. PNL a la particularité d’avoir bâti toute une mythologie autour de lui: les frères ont fondé l’étiquette QLF (Que la famille) uniquement pour leurs albums, plusieurs de leurs vidéoclips sont tournés dans leur ville de banlieue, ils font tout de manière indépendante… Grâce à cette attitude, ils alimentent la bête médiatique, mais en donnant très peu d’entrevues paradoxalement. Ils tournent aussi des vidéoclips somptueux où il y a vraisemblablement beaucoup d’argent investi. PNL vise haut et veut le montrer, de manière quasi caricaturale.

Il y a quelque chose de fascinant chez PNL dans leur volonté ostentatoire. Celle-ci peut sembler totalement artificielle et gonflée à l’hélium. Si on se concentre uniquement sur le contenu de leur musique, ont-ils les moyens et le talent de leur ambition? Les moyens, clairement. Le talent? Bien, le résultat est très inégal, mais oui. Les fans ne seront pas déstabilisés par cette nouvelle parution. Le propos a pour sa part un peu changé: le duo s’est légèrement adouci sur Deux frères, sans abandonner leurs thèmes de prédilection.

Il y a des beats très efficaces sur Deux frères. Le premier extrait Au DD est vraiment à point et leur flow se défend bien. Sur Blanka, on y retrouve des échantillonnages de cuivres qui relèvent la mélodie. On sent ici une certaine influence R’n’B qui était exploité ailleurs dans leur discographie, mais plus assumé dans ce cas-ci. On ne peut pas s’empêcher de hocher de la tête en écoutant 91’s, probablement la chanson la plus pop de l’album. Elle est sucrée à souhait, mais très agréable. Hasta la vista est dans ce même esprit très pop. Avec sa mélodie vaguement espagnole, elle fait une excellente chanson d’été. Déconnecté y va à fond dans la distorsion et c’est surprenant.

Cela dit, plusieurs morceaux de Deux frères sont difficiles à distinguer les uns des autres. La surabondance d’Autotune y est certainement pour quelque chose, avec l’uniformité de la voix que le logiciel amène. Il est mieux intégré que sur leur album précédent, mais on le sent tout de même.

Les paroles abordent les mêmes thèmes. Les deux frères ont un passé de trafiquants de drogue et ne s’en cachent pas du tout. Après tout, Au DD est un diminutif de « au détail », pour la référence aux petites quantités de cannabis vendus dans des sacs. Comme dans tout bon récit du genre, il y a aussi une grosse part de rédemption, comme on peut le lire dans Chang:


Mais bon j’suis drogué, capuché, la porte va pas s’ouvrir, le présent m’chuchote : “Poto tu vas souffrir” […]
Le paillasson a pris quinze ans comme moi poto, sauf que moi, j’vais partir, lui, il restera dans le ghetto


Par contre, les deux frères laissent passer un côté tendre, même s’il peut sembler un peu ampoulé. À l’ammoniaque en est un bon exemple:

L’corbeau remplace le chant du coq
Un “je t’aime” coupé à l’ammoniaque
Ou j’finis comme Manu Le Coq

Une autre des caractéristiques de PNL, c’est leur abondance de références à la culture populaire. Dessins animés, émissions américaines et françaises se mélangent là-dessus. La chanson éponyme le démontre dès le premier strophe:


On a grandi comme les princes de la ville, fous comme Prince de Bel-Air
Flow Corvette, Ford Mustang, dans la légende
La police tue à six étoiles, à toujours se dire belek
Trop gentil comme Cody […]

PNL fait du PNL, il n’y a aucun doute là-dessus. Alors qu’on s’attendait à en rire et à trouver le résultat ridicule, on se surprend à apprécier un peu. Il n’y a rien d’inventif dans leur musique, mais on passe un bon moment.


Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.