Critiques

Pierre Lapointe + Les Beaux Sans-Coeurs

Ton corps est déjà froid

  • Audiogram
  • 2018
  • 32 minutes
6

Pierre Lapointe a lancé le très réussi La Science du cœur, il y a environ un an. Des rumeurs circulaient comme quoi, il y avait davantage de pièces enregistrées que ce qui était sorti. Voici que le 24 août, en douce, Pierre Lapointe lance un projet rock aux influences de Jacques Dutronc et à la facture étonnante.

Avant d’aller plus loin, qui sont ces Beaux Sans-Cœurs? Ce sont une solide brochette de musicien : Philippe Brault, son collaborateur de toujours à la basse, José Major (Salomé Leclerc) à la batterie, Nicolas Basque (Plants and Animals) à la guitare et Vincent Legault (Dear Criminals) à la guitare. Ensemble, ils ont plongé dans une esthétique étrangère au son de Lapointe, qu’ils connaissent déjà très bien.

Ce genre de pari est toujours dangereux. Tout le monde s’attend à un Pierre Lapointe émotif et mélancolique. Mais voilà, sur cet album, il est violent, méchant, trash et un tantinet rebelle. C’est bien de voir Lapointe se lancer dans le vide et oser une esthétique sonore différente. Bon, les mélodies typiques du dandy chanteur ne sont pas très loin, Encore un autre amour pourrait très bien se retrouver sur Les sentiments humains.

N’en demeure pas moins que plusieurs pièces sortent complètement de ce que Lapointe nous sert habituellement. Sous ses cheveux rentre au poste avec son riff surf-rock mélodieux. C’est très efficace et bien entraînant. 1 2 3 4 fait aussi belle figure avec son refrain sulfureux :

1 2 3 4

J’aimerais te prendre à quatre pattes

5 6 7 8

Je t’en supplie, embrasse-moi vite

— 1 2 3 4

Lapointe y fait de nombreuses allusions à la sexualité et c’est à la fois drôle et léger. De plus, on y retrouve le travail choral qui est légion sur l’album. Contrairement à ses albums précédents, ce projet semble est un projet de groupe et l’ensemble des membres est mis de l’avant. C’est rafraîchissant et plutôt intéressant. Souvent lorsque c’est moins propre dans le rendu. Les imperfections deviennent des signes d’authenticités comme sur La voix d’un homme.

Bon, voici pour les fleurs (dans la barbe de José Major). Le pot? Eh bien, malgré toute sa bonne volonté, Pierre Lapointe n’a pas beaucoup d’expérience comme chanteur rock et ça paraît. Ton corps est déjà froid, la pièce-titre de l’album, où la voix de Lapointe est à sa limite et semble toujours sur le point de lâcher. C’est un contre-emploi un peu trop ambitieux pour l’homme. Si tu dis non est aussi un tour de chant presque désagréable. Toi tu t’en fous, malgré son interprétation qui donne une impression de fin se soirée, semble un peu trop jouée. C’est un tantinet surfait.

Ça demeure que, malgré ses défauts, Ton corps est déjà froid est un projet ambitieux et rafraîchissant qui démontre toute l’intelligence de Pierre Lapointe et ses musiciens. Sans compter qu’il n’a pas besoin de se mettre en danger, il pourrait très bien voguer ad vitam aeternam sur son succès non négligeable. C’est bien ce qui prouve que Lapointe reste un artiste authentique jusqu’au plus profond de ses veines.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.