Critiques

LP

Heart to Mouth

  • BMG / Vagrant Records
  • 2018
  • 46 minutes
6

Peut-être que le nom LP est relativement nouveau dans vos oreilles, mais la femme a un long parcours qui commence en 1995 avec son groupe Lionfish. Ça a pris plus de vingt ans avant qu’elle claque son premier coup de circuit avec Lost On You qui a fait un tabac en Europe. Avec ce quatrième album, enfin les choses se passaient pour Laura Pergolizzi.

Après ce succès, une attente certaine existe pour Heart to Mouth. Ici la dame nous envoie un album qui fait parfois mouche, où sa voix unique possède tout l’espace dont elle a besoin pour briller. Par contre, musicalement, on plonge dans le convenu et LP ne réussit à nous surprendre que très rarement sur l’album.

Les deux premiers simples donnent une bonne idée de ce qu’elle avait à nous proposer sur ce nouvel album. D’un côté, la rythmée Girls Go Wild possède un bon groove, une mélodie entraînante et LP s’amuse avec sa voix. Ce n’est pas la pièce la plus originale de l’année, mais ça demeure efficace. À l’extrême opposé, Recovery est une ballade plutôt standard sur laquelle encore une fois elle en profite pour démontrer l’étendue de ses qualités vocales.

L’une et l’autre démontrent par contre la faiblesse de LP. Une fois passée l’excitation de ses performances vocales, ça devient plutôt mince. Les textes ne sont pas particulièrement poétiques, la musique plutôt générique pour de la pop et les compositions essentiellement construites de la même façon d’un bout à l’autre d’Heart to Mouth. C’est facile de tirer des parallèles avec SIA, mais LP a encore quelques croûtes à manger pour se permettre d’être aussi aventureuse.

Il y a quand même quelques titres qui attirent l’attention sur Heart to Mouth. House on Fire avec sa mélodie efficace et sa guitare intéressante, Shaken nous offre une belle performance vocale tout comme Dream Catcher qui ouvre l’album.

Dommage que la partition musicale vienne aussi souvent gâcher Heart to Mouth qui avait la possibilité d’être un petit bijou de pop, mais qui au final, offre trop souvent des réalisations beiges. Heureusement, la voix de LP vient souvent sauver les meubles avec sa couleur unique et sa puissance non négligeable.

5 commentaires

  1. achin, le 2018-12-07 à 10:46

    Je trouve votre commentaire assez peu élogieux concernant cette artiste auteur – compositeur, elle mérite pourtant bien des éloges, car ce nouvel album, démontre qu’elle peut changer de style musical, autre palette, que ces autres EP, sa voix comme le souligné, toujours au top, mais musicalement, je trouve qu’elle nous surprend dans ce nouvel album, qui pourra je pense, séduire, plus de public, en particulier SHAKEN, qui pour moi, pourrait être une chanson idéale pour passer sur les Radios françaises, ce n’est bien sûr que mon avis, mais moi qui suit très mélomane, je trouve que cet album est une vraie réussite, un pari gagnant pour LP, merci a vous

    • Louis-Philippe Labrèche, le 2018-12-07 à 11:26

      Eh bien, je suis vraiment désolé, j’ai trouvé que c’était du réchauffé. Chacun ses goûts et tant mieux si vous avez du plaisir avec l’album, c’est ce qui compte!

      • Christine, le 2019-01-17 à 20:18

        Du réchauffé…!!! Analyse de votre texte : Lost On You a fait un tabac en Europe, Sa voix unique possède tout l’espace dont elle a besoin pour briller. La rythmée Girls Go Wild possède un bon groove, mélodie entraînante où LP s’amuse avec sa voix (pas original mais efficace). Recovery, ballade “standard” mais qui démontre l’étendue de ses qualités vocales. House on Fire , mélodie efficace et guitare intéressante. Shaken et Dream Catcher sont de belles performances vocales. La voix de LP a une couleur unique et une puissance non négligeable. Bien, vous reconnaissez son talent de chanteuse exceptionnelle (encore heureux!). Par contre, la “femme” au “long” parcours qui a pris “20ans” avant son 1er succès, cette “dame” a encore “quelques croûtes à manger” pour se permettre d’être aussi aventureuse que Sia(dont on tire des parallèles!?, à quels niveaux les parallèles??). Musique convenue, générique et textes pas très poétiques. Ce sont vos écrits, pas les miens!! Je me demande dans quelle mesure vous analysez l’album Heart to Mouth. Les textes n’ont pas besoin d’être poétiques, c’est une histoire personnelle que LP raconte et cette histoire n’a rien de poétique (encore faut-il connaître la “femme” qui chante d’une façon aussi exceptionnelle) et la musique qui accompagne est variée à chaque chanson. La “dame” ne surprend que rarement une fois passée l’excitation de ses performances vocales. Mais, cher Monsieur… Que vous faut-il de plus? Que LP vous montre l’étendue de sa puissance vocale, comme vous le reconnaissez vous-même, en faisant le poirier ou des cabrioles??? Merci pour votre article qui fait l’éloge d’une voix unique et exceptionnelle et qui fait la part belle à la femme! Je suis une dame qui suit de près une exception.

  2. Alfonsi, le 2018-12-08 à 14:05

    La pochette parle d’elle-même : avachie sur une chaise, noyée mangée par un costume et un décor orange très 70ies…Plus rien à voir avec la sublime classe un rien Elvis, un rien Sinatra des albums précédents… Le laisser aller est hélas veai musicalement avec des chansonnettes faciles voire vulgaires à part les titres que vous citez. LP semble se saborder, fatiguer sa voix dans des tours de force douloureux dans les aigüs et noyer d’insipides mélodies dans une lourde sauce d’arrangements grossiers…Je suis triste de voir un tel talent ainsi dévoyé

  3. Caro, le 2018-12-19 à 09:43

    J’avais tout aimé de ses chansons jusqu’à présent. Ses précédents albums ne contenaient presque que des pépites. J’attendais donc ce nouvel album avec impatience.
    Me voilà plutôt déçue. Rien de très original. Peu de surprise. Des “exploits vocaux” (One night in the sun) sans grand intérêt musical, des orchestrations franchement trop attendues..
    Bref pas beaucoup d’émotion, pas de sincérité, ce qui faisait l’essentiel de l’intérêt que suscitait LP.
    La réussite et le bonheur en amour en seraient-ils la cause? Les meilleurs poètes ne sont-ils les poètes maudits?….

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.