Critiques

Les Claypool's Duo De Twang

Four Foot Shack

  • ATO Records
  • 2014
  • 57 minutes
7,5

duofourfootSi vous demandez à un mélomane averti: «Qui est ton bassiste préféré?». Vous devez souvent ajouter: «Oui les Flea, Joe Lally et autres virtuoses sont impressionnants, mais d’aucuns détiennent la touche de Les Claypool». D’abord et avant tout reconnu pour son travail au sein de la formation Primus, l’américain est un véritable touche-à-tout. Il a fait paraître quelques albums solos et on lui doit aussi la chanson thème de l’émission culte South Park. D’abord censé être un projet éphémère pour le festival Hardly Strickly Bluegrass à San Francisco en 2012, Duo De Twang est, comme le nom le dit, un duo que Claypool a constitué avec son ami d’enfance (guitariste du groupe M.I.R.V.) Bryan Kehoe.

Four Foot Shack est une collection de reprises en version country-bluegrass à la sauce Claypool. Comme tout ce que fait l’américain, on est loin de la norme. Celui-ci, en plus de reprendre certaines de ses pièces, s’attaque à des classiques, pour le plus grand bonheur de vos tympans. Si les albums de reprises sont souvent douteux ou inintéressants puisqu’ils sont trop fidèles aux versions originales, Duo De Twang ne s’entiche pas de telles considérations.

Claypool et Kehoe offrent une galette de qualité qui est empreinte d’une certaine légèreté, largement dû à la folie qu’ils y injectent. De plus, le duo nous fait complètement oublier qu’il n’y a pas de batterie pour garder la mesure. En alternance, Claypool et Kehoe s’occupent de garder le cap avec leur instrument respectif. Dès les premières notes de l’entraînante et accrocheuse Wynona’s Big Brown Beaver, on a une belle démonstration des capacités rythmiques éloquentes du duo.

Claypool sait aussi créer des mélodies intoxicantes avec sa basse et en fait la preuve sur Red State Girl, une reprise de son album Of Fungi And Foe. Ce sont les reprises d’autres artistes qui retiennent le plus l’attention. De plus, Duo De Twang s’attaque à un classique du country canadien: The Bridge Came Tumbling Down de Stomping Tom Connors. C’est sans doute la reprise la moins éloignée de l’originale et d’ailleurs la basse de Claypool se fait légèrement plus sage sur celle-ci.

La pièce qui catapulte l’album est l’excellente et incroyablement funky reprise de Stayin Alive. Fini les voix de moumounes des Bee Gees, les «han han han» de Claypool semblent sortis du fond d’un rang texan et si la pièce nous fait d’abord sourire, on se retrouve rapidement à la réécouter et à battre la mesure avec la tête. Chose qui n’arrive malheureusement pas avec la reprise de Man In The Box d’Alice In Chains qui reste stagner à l’étape du sourire. On se rend compte que la pièce mythique du groupe grunge devient inoffensive lorsqu’interprétée sans un soupçon désespoir dans la voix. Le duo se rattrape en nous offrant une version sur les amphétamines de Jerry Was A Race Car Driver de Primus.

Au bout de l’écoute, on se rend compte qu’on vient de passer un moment mauditement agréable. Si tout n’est pas parfait sur Four Foot Shack, une chose est sûre, ce n’est pas complaisant. Claypool et Kehoe ont fait un travail de maître qui ira bien autour d’un feu cet été, en compagnie de quelques bonnes bières.

Ma note : 7.5/10

Les Claypool’s Duo De Twang
Four Foot Shack
ATO Records
57 minutes

www.lesclaypool.com/splash/

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Axm0-t01_KM

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.