Critiques

Jacques Surette

II

  • Le Grenier musique
  • 2020
  • 32 minutes
7

Jacques Surette est un chanteur de 20 ans qui vient de Yarmouth, une petite ville dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. On découvrait dans son premier album Marche, marche, marche (2019) un son proche du country, avec un esprit qu’on retrouve chez une Lisa Leblanc, par exemple. D’ailleurs, celle-ci y a été la co-réalisatrice. Sur II, l’auteur-compositeur remet ça en peaufinant un peu plus le son, mais en gardant le tout agréable à écouter.

L’équipe de musiciens et de réalisation n’est plus la même, d’ailleurs. Mike Trask et Christien Belliveau apportent une autre touche à l’album, avec plus de guitares électriques et de touches de claviers. Il y a aussi une présence de chœurs avec Julie Aubé, une des filles des Hay Babies. Dans Barre tes portes, cet ajout apporte quelque chose de charmant. L’album se divise en deux: cinq chansons sont en anglais et six en français.

Or, la langue influence aussi le son. Les chansons en français restent proches du premier album, avec un country bien présent et une instrumentation minimale. Pour leur part, celles en anglais sont plus rock. Les claviers y apportent beaucoup et le lap steel aussi. Dans ce qui est sorti récemment, il y a une parenté avec certaines chansons du dernier de Dany Placard. On peut l’entendre dans les deux premières de II, My Dreams of You et Breather. La batterie a une belle place, notamment dans Runnin’ Away.

Les thèmes des textes restent globalement les mêmes. Jacques Surette parle de ses origines acadiennes, du plaisir simple de jouer de la guitare et d’errer un peu au gré du vent.

« J’crois que c’est l’temps de s’en aller

S’en aller back à la Baie

C’est là c’que tout a commencé

Ohhh oui

Back à la Baie »

Back à la Baie

Sur II, Surette montre un peu également son côté romantique, comme dans My Dreams of You et Bras d’amour.

« Moi je m’en souviens du premier jour

J’avais tombé dans les bras de l’amour

beaucoup d’choses qui m’roulaient sur l’idée

Mais toi t’étais tout le temps là pour m’aider »

Bras d’amour

En somme, II est un album qui s’écoute bien avec une bonne exécution dans la musique. Surette est un guitariste talentueux et on sent qu’il a du plaisir à jouer. Les textes restent sentis, mais il faudra un peu de travail pour transcender le premier niveau.