Critiques

Gang Of Four

What Happens Next

  • Metropolis Records
  • 2015
  • 38 minutes
7

Gang Of Four - What Happens NextAndy Gill est le seul et unique membre de la première mouture de la formation Gang Of Four. En 2012, la voix de la formation, Jon King, a quitté le groupe et Gill a dû réorienter la méthode de travail de la formation. Pour la petite histoire, Gang Of Four est un groupe post-punk originaire de Leeds, Angleterre, né en 1977, dont la réputation auprès de ses pairs est fort enviable. Des musiciens comme Flea (Red Hot Chili Peppers), Michael Stipe (REM) et Kurt Cobain (Nirvana) ont encensé à un moment ou l’autre de leur carrière l’intégrité de Gang Of Four. Un groupe dont l’engagement politique ne s’est jamais démenti.

Encore aujourd’hui, avec cette neuvième parution intitulée What Happens Next, Gang Of Four fait référence sans aucun doute au départ de Jon King (remplacé depuis par John Sterry), mais impose aussi sa vision sur l’instabilité politique et sociale vécue par l’Occident au cours des dernières années. Quelques invités de marque viennent prêter leurs inflexions vocales à ce What Happens Next: Alison Mosshart (The Kills, The Dead Weather), Herbert Grönmeyer et Robbie Furze (The Big Pink)… et c’est sans oublier la performance plus qu’adéquate de Sterry derrière le micro.

Gill tient les rênes musicales solidement proposant un cocktail de «goth-rock», d’électro-rock 80 flirtant quelquefois avec des atmosphères anxiogènes pré apocalypse à venir. Le gros point en faveur de cette parution? Sans contredit, ce plongeon sonore dans une réelle modernité en s’inspirant d’une panoplie d’artistes contemporains de haut niveau. Au fil des auditions, on pense à Liars (sans la bizarrerie/folie du groupe), à Jagwar Ma (sans l’inclinaison psychédélique), à Bear In Heaven (sans les effluves Madchester) tout en conservant intact l’esthétique gothique à la Bauhaus.

Bien entendu, Gang Of Four a du kilométrage au compteur, mais l’adéquation y est toujours. Avec étonnement, le départ de King de la formation n’affecte à peu près pas la créativité de Gang Of Four. Dans la plupart des cas, le départ du «frontman» constitue à tout le moins le début de la fin pour un groupe. Cette fois-ci, c’est comme si Jon King n’avait jamais existé ou presque. On exagère bien sûr, mais Andy Gill réussit brillamment à maintenir le cap dans les circonstances.

Sans être la révolution, Gang Of Four présente une panoplie de bonnes chansons. On pense à Broken Talk et England’s In My Bones (mettant en vedette Alison Mosshart), à la groovy Isle Of Dogs, à la prenante The Dying Rays (avec Herbert Grönmeyer) ainsi qu’à First World Citizen et ses guitares grinçantes qui font admirablement le travail. Un bon disque de vieux briscards.

Gang Of Four reprend du poil de la bête depuis leur énième retour en 2004 grâce aux bons mots de formations comme Clinic, Liars, Franz Ferdinand et Bloc Party. Andy Gill et ses acolytes en font éloquemment la preuve avec ce satisfaisant What Happens Next qui ne changera rien à vos vies, mais qui vous rappellera l’importance de vieillir avec authenticité… car nous allons tous passer par là n’est-ce pas?

Ma note: 7/10

Gang Of Four
What Happens Next
Metropolis Records
38 minutes

http://www.gangoffour.co.uk

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.