Critiques

Fidlar

Almost Free

  • Mom + Pop Music
  • 2019
  • 42 minutes
6

« Fuck it dog, life’s a risk ! » est de retour. FIDLAR, pour les intimes, revenait récemment à la charge avec un troisième album studio en carrière : Almost Free. Mené par Zac Cooper, le quatuor nous avait garroché dans les oreilles un excellent premier disque éponyme résolument punk rock. Les amateurs du genre avaient été particulièrement conquis par Cheap Bear, première brûlot de l’album qui lançait les hostilités. Cette production renfermait une hargne juvénile réjouissante, assez pour séduire l’auteur de ces lignes.

2015, coup de théâtre ! FIDLAR « goes pop »… La formation déçoit avec une création trop lisse qui laissait présager le pire pour la suite des choses. Pour Almost Free, FIDLAR a fait appel à Ricky Reed à la réalisation; l’homme derrière une panoplie de succès radiophoniques, mais qui est aussi le meneur de la formation Facing New York, un trio indie rock assez respectable. Et puis ?

Eh bien, le virage pop rock mercantiliste s’accentue sur Almost Free. Mais FIDLAR s’assume pleinement et insuffle une bonne dose d’humour « adulescent » à ses chansons, ce qui nous permet d’accepter un peu mieux cette mouvance. Le groupe oscille avec fluidité entre la pop radiophonique (Flake), le rock d’aréna (By Myself), le hip-hop-rock « à la Beastie Boys » (Get Off My Rock) et le rock garage (Alcohol). Une seule constance : le rock.

Tout au long de l’écoute, on a eu l’impression que FIDLAR poussait fort pour se positionner comme une alternative crédible à ce que peut offrir un groupe comme Weezer… surtout que la bande à Rivers Cuomo n’en finit plus de sombrer dans une médiocrité créative navrante.

Évidemment, ça demeure un album pop-rock avec toutes les inutilités sonores que cela peut comporter. Quelques pièces sont carrément inécoutables. Called You Twice, qui met en vedette la chanteuse K. Flay, est une platitude exemplaire. La très Weezer titrée Kick la suit de très près. Que dire de Thought.Mouth. qui alterne entre une sorte de country rock remémorant Kid Rock et un refrain balourd livré un peu tout croche.

Du même souffle, FIDLAR nous épate avec la décapante Nuke et l’excellente Too Real, premier extrait réussi de ce nouvel album. La contribution des cuivres rehausse adroitement la pièce titre ainsi que l’amusante Scam Likely; chanson qui rappelle quelque peu les Dandy Warhols.

Cela dit, Almost Free dépasse quand même d’une bonne tête son prédécesseur. C’est cette énergie déployée à ne faire qu’à sa tête, à refuser toute forme de direction musicale, qui permet à FIDLAR d’être distinctif.

Fanatiques de rock qui ne se prend pas la tête, prêtez l’oreille à ce disque, le party va probablement pogner dans votre cabane… malheureusement, un peu moins dans la mienne…

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.