Critiques

Eagles Of Death Metal

Zipper Down

  • Universal Music Group
  • 2015
  • 34 minutes
7

Eagles Of Death MetalAprès sept années d’absence, la formation de rock’n roll sexy/humoristique Eagles Of Death Metal est de retour cette semaine avec un quatrième album titré éloquemment Zipper Down. Ça vous donne une bonne idée de l’idéologie hédoniste auquel adhère le duo formé de Jesse Hughes et de l’emblématique Josh Homme (Queens Of The Stone Age). Quand on écoute EODM, il faut laisser en plan toute forme d’analyse intellectuelle et se laisser porter par ce hard rock qui ne se prend pas la tête.

Donc, pour vous, j’ai baissé ma fermeture éclair et j’ai écouté attentivement ce Zipper Down. Sans être aussi enflammé que les précédents efforts, le tandem livre la marchandise sans trop de problèmes. Et la doctrine de cette création réside en une seule phrase entendue sur Complexity: «It’s so easy without complexity». Simple de même! Quand on connaît la nette propension de l’être humain à tout compliquer, pour des raisons parfois incompréhensibles, ça fait du bien d’entendre quelque chose d’aussi élémentaire (à la limite du niais), mais d’aussi véridique.

C’est le gros maximum de réflexion qu’on peut demander à EODM puisque le but précis de la formation est de divertir la plèbe avec un rock’n roll qui va droit au but. Donc, ce Zipper Down est-il amusant? Tout à fait. Même si l’énergie juvénile, jouissive et un peu punk des débuts s’amenuise au profit d’un léger raffinement, j’ai encore souri et tapé du pied à l’écoute de quelques chansons. Évidemment, on ne peut éviter (et plus que jamais cette fois-ci) l’énorme griffe de Josh Homme dans le son d’EODM. Si vous prêtez l’oreille attentivement à Oh Girl, c’est frappant. C’est très Queens Of The Stone Age, mouture … Like Clockwork.

En ce qui concerne la préciosité rock auquel je faisais référence au paragraphe précédent, elle frappe de plein fouet sur Skin-Tight Boogie; un hard rock dégoulinant que l’on pourrait aisément entendre dans un bar de danseuse près de chez vous… après une chanson de notre Éric «Ti-Cuir» Lapointe national bien entendu. C’est quand le tandem se fait un peu plus punk que j’embarque de plain pied dans la proposition d’EODM. Je pense ici à Got A Woman (Slight Return). Petit interlude d’une quarantaine de secondes qu’il aurait fallu exploiter un peu plus longtemps, il va sans dire.

Donc, comme d’habitude, tous les clichés du hard rock sont présents et c’est pour ça que j’apprécie EODM. C’est tellement gros, tout en conservant quelques minuscules subtilités sonores, que le plaisir demeure somme toute au rendez-vous. Ce Zipper Down s’écoute le cerveau à off! Ceux qui sont à la recherche d’un chef-d’œuvre rock, tournez immédiatement les talons. En contrepartie, les adeptes de rock qui veulent simplement passer un bon moment de rock «décomplexifié», je vous conseille cette sitedemo.cauction tout à fait adéquate. Rock on!

Ma note: 7/10

Eagles Of Death Metal
Zipper Down
Universal Music
34 minutes

http://eaglesofdeathmetal.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.