Queens Of The Stone Age - ... Like Clockwork - Le Canal Auditif

Queens Of The Stone Age – … Like Clockwork

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083Presque six ans après Era Vulgaris, Queens Of The Stone Age revient avec un sixième album, …Like Clockwork, pour le plus grand plaisir des collaborateurs du Canal Auditif. QOTSA est peut-être le groupe qui vient le plus proche de faire l’unanimité chez les fans de rock de tout acabit, et la question à se poser quand un nouvel album arrive est s’il sera un nouveau classique, ou juste un autre bon album.

Le leader de la formation, Josh Homme, s’en remet sur tous ses albums à un processus de jams avec de nombreux musiciens de plus ou moins grande renommée, tant avec Queens que dans le laboratoire des Desert Sessions. En 2000, l’album Rated R mettait notamment en vedette Rob Halford de Judas Priest dans les chœurs d’une des chansons, et le chanteur Mark Lanegan, qui a été membre permanent du groupe jusqu’en 2005. La pratique du grand jam a mené à la participation de Dave Grohl, l’invité qui a attiré le plus d’attention sur le groupe jusqu’à présent, pour l’album Songs For The Deaf en 2002.

Les rumeurs de collaborations étaient à leur comble l’hiver dernier quand on a annoncé que Dave Grohl allait participer à l’enregistrement de …Like Clockwork, de même que l’ex-bassiste Nick Oliveri. On annonçait aussi la présence d’Alex Turner, de Trent Reznor, et plus surprenant que tout, d’Elton John. Ce que nous dit …Like Clockwork une fois dans nos oreilles, c’est que la présence de ces collaborateurs ne veut strictement rien dire. Le jeu de batterie de Grohl est à peu près indiscernable de celui de Joey Castillo (le batteur régulier depuis 2003, qui a quitté le groupe après avoir enregistré trois chansons pour cet album), et Oliveri, Lanegan et Elton John sont poussés à l’arrière-plan d’une seule pièce, Fairweather Friends. J’en viens à me demander si la chanson n’a pas été justement nommée en l’honneur de ces amis qui s’invitent à la fête et qui disparaissent quand vient le temps de faire le ménage. Au lieu d’abandonner une pratique devenue lassante, Homme la garde et la tourne au ridicule.

Les invités sont donc devenus un leurre; malgré la présence de trois batteurs, Homme impose à son groupe ce qui était nécessaire après quatre albums foisonnants : un contrôle plus serré, une vision plus unifiée et un ensemble plus cohérent et concis. Il serait farfelu de s’attendre à ce que Homme se réinvente de fond en comble à ce moment dans sa carrière, mais on sent qu’il avait grand besoin d’adopter une nouvelle approche à sa musique, et il en a choisi une qu’il pouvait parfaitement maîtriser.

Les créations sur …Like Clockwork sont plus douces que ses précédentes, et certainement plus proches des conventions du hard rock, mais sont développées avec une confiance et un aplomb très convaincants. Les mélodies et harmonies vocales sont habiles et prennent plus de place que jamais, les solos de guitare sont devenus un accompagnement plus qu’une pièce de résistance, et les textes sont les plus directs et les plus émotifs que Homme ait chantés. La pièce The Vampyre Of Time And Memory risque de diviser les vieux fans du groupe. C’est une power ballad de forme plutôt convenue, ce qui risque de déplaire à bien des fans de gros riffs, mais Homme s’y exprime d’une façon désarmante. C’est surprenant venant d’un type qui a toujours caché ses émotions derrière le cynisme, l’humour et les chansons qui parlent de cul. Dans l’oreille de votre serviteur cependant, c’est une transformation carrément touchante.

Alors, nouveau classique ou juste un autre bon album? L’album ne fera pas l’unanimité, mais il pourrait bien annoncer la prochaine phase de la carrière de Josh Homme. Si cette phase est à l’image de cet album, avec les hooks mur-à-mur d’I Sat By the Ocean et la confiance calme, mélancolique et musclée d’I Appear Missing, on n’a pas vraiment à s’inquiéter pour l’avenir de Queens Of The Stone Age.

Ma note : 9/10

Queens of the Stone Age
…Like Clockwork
Matador
46 minutes

www.qotsa.com/

Exprimez-vous!

*