Concerts

Le FRIMAT fait vibrer Val-d’Or pour une 14e fois

Il faut beaucoup d’énergie et un peu de folie pour se donner le défi d’animer une ville comme Val-d’Or, davantage reconnue pour son minerai que pour sa culture. Pour notre deuxième passage au festival en autant d’années, force est de constater que le FRIMAT agit non seulement comme bougie d’allumage pour la relève — une part importante de son objectif — mais peut aussi se targuer d’être devenu la courroie de transmission de la curiosité musicale dans la région.

Crédit photo: Maryse Boyce

Parce que peu importe les spectacles présentés, la foule répond présente. Que ce soit pour l’électro-pop sensuellement nostalgique de Paupière, pour le punk garage de Guerilla Poubelle, le hip-hop de l’étoile montante abitibienne Zach Zoya, les compositions touffues et luxuriantes de Klô Pelgag (dont l’itinéraire de la semaine était La Rochelle en France, Val-d’Or et Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest, ouf!), le rock décloisonné de Mon Doux Saigneur ou les univers bien distorsionnés de Francis Faubert et Antoine Corriveau, fusionnés pour l’occasion, chaque proposition a été accueillie par moult paires d’oreilles enthousiasmées par la découverte.

Crédit photo: Maryse Boyce 

Crédit photo: Maryse Boyce

Le FRIMAT, c’est aussi une vitrine pour la relève abitibienne, que les musiciens y vivent toujours (ils font alors partie de la catégorie « Les enracinés ») ou en soient originaires (ils se placent dans la catégorie « les exilés », ne donnant pas accès à tous les prix). La grande gagnante de l’année dernière, Marjolaine Morasse s’est produite le mercredi, en première partie de Klô Pelgag. Malgré la douceur de ses chansons et sa formule en duo (avec le multi-instrumentiste Fred Labrie), la musicienne a mis la foule dans sa poche peu de temps après le début de sa prestation. Ayant depuis son dernier passage au FRIMAT, elle a fait paraître un premier EP et s’est produite aux Francos devant une foule réceptive. Un bel exemple du coup de pouce que le festival peut donner.

Crédit photo: Maryse Boyce

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.