Concerts

FRIMAT 2019 : Camp de vacances et rap

Encore une fois cette année, je me rends dans la cité de l’or pour une nouvelle édition du FRIMAT ou le Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue.

Le festival tient son nom des vitrines musicales qui auront lieu vendredi et samedi soir. En attendant celles-ci, nous avions des spectacles pour nous mettre dans l’atmosphère du festival. Après un méchoui pour fêter les 15 ans du FRIMAT, pendant lequel Alex Paquette a fait son reggae du nord sur le toit du Mixbus, on a déménagé à la nouvelle salle de Val-d’Or : La Cabane.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

C’est Rain Normand qui a ouvert la soirée. Celui qui avait été décoré lors des vitrines 2018 nous a offert son folk honnête avec une bonne présence scénique. Il a aussi repris une chanson de Louis-Philippe Gingras : J’ai quand même le droit de te chanter du country.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

Puis, c’est Laurence-Anne, qui a fait paraître l’excellent Première apparition cette année, qui prenait la relève. Avec ses musiciens elle a livré plusieurs pièces marquantes de l’album, dont Instant zéro et Botanique. Rajoutez l’excellente C’est un virus qui a fermé la marche et ça donne un concert bien sympathique.

Camp de vacances

Jérôme 50 a lancé Le camp de vacances de Jérôme 49 qui s’attaque à des chansons de camps qui sont ici réutilisées de manière différente. On avait déjà entendu celles-ci en concert et il a commencé avec Si tu aimes le soleil. La proposition fonctionne excessivement bien puisqu’elle cristallise le côté adolescent de Jérôme 50 tout comme son côté engagé. Parce que derrière ce qui semble une blague un peu frivole se cachent des constatations sociales et des commentaires assez acerbes sur l’état des choses.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

Il a livré les pièces phares de La Hiérarchill aussi et tout le monde a dansé, chanté et eu du plaisir. Une belle façon de terminer cette première journée de festival.

2019 / JOUR 1

Vous étiez EN FEU hier! 🔥🔥Merci pour la fabuleuse soirée. Pour les retardataires, voici un aperçu de ce que vous manquez. Ne vous inquiétez pas, il reste des billets pour ce qui s'en vient 😉-> https://bit.ly/1KRYPZBOn se voit ce soir pour Raphaël Dénommé, Mathew James, Marie-Gold, Rymz & Jesuslesfilles 💣💣

Posted by FRIMAT on Thursday, July 25, 2019

Le lendemain, c’est au 5@7 que les choses se sont mises en branle dans le parc Albert-Dumais avec Raphaël Dénommé qui a présenté son delta blues avec en prime une bonne dose de soleil. C’était une belle façon de lancer la soirée.

Du rap à toutes les sauces

Le tout s’est poursuivi avec Sèxe Illégal qui est de retour à l’animation, mais les trois soirs. On a eu droit à plusieurs blagues, dont une sur le président de Savoura. On ne pourra pas dire que les deux jeunes hommes ne se gardent pas au fait de l’actualité. Ils ont joué aussi quelques reprises de bon goût comme ABC des Jackson 4 (vous voyez le commentaire ici) qui devient THC. Rajoutez à cela une chanson dédiée à Marcel, ils rajouteront taire son nom de famille, mais cette chanson va droit au but… Celle-ci Macho Pichou est d’une hilarité sans nom.

C’était vraiment funné.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

Mais on est ici pour parler de musique et c’est Matthew James, le rappeur de Rouyn-Noranda, qui avait la tâche de réchauffer le public. Il a pris de l’assurance depuis la dernière fois que je l’ai vu sur scène. Ses textes auront encore à être peaufinés. On y retrouve encore beaucoup de clichés du rap. C’est inconstant pour le moment. Il est aussi capable de textes intelligents qui sortent des cadres convenus et l’a démontré à quelques reprises. Son interprétation est tout à fait bonne. On se serait passé de son DJ qui n’arrêtait plus de mettre des sirènes de rap comme au Fuzzy de Laval. On se serait cru dans un mauvais show de trap. Mais sinon, la bande a bien fait devant la maigre foule.

Marie-Gold s’est présentée entourée d’une bassiste, d’un batteur et d’une DJ. Elle a profité de son passage à Val-d’Or pour tester de nouvelles chansons qu’elle a livrées avec une confiance renouvelée sur scène. Elle a fait plusieurs chansons inédites, dont Buzz, Jack et Goélands. La présence d’Oli Bernatchez (Le Havre) à la batterie change beaucoup la donne. Il reste du travail à faire puisque tout n’est pas en place encore. Parfois, Marie-Gold est un peu à contretemps et elle mâche certains mots. Mais dans l’ensemble, c’est une performance prometteuse qui a fait plaisir à mes oreilles.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

Puis, c’est Rymz qui est monté sur scène pour présenter les pièces de ses derniers albums. Accompagné d’un guitariste et du fidèle Shash’U, il a livré ses pièces avec énergies et convictions. Il a lancé les hostilités avec GTA, enfilant avec Petit sauvage et Nouvelle drogue. Alors que les trames de fond étaient solides et sa livraison exemplaire, je n’étais pas capable de m’empêcher de rouler les yeux aux vulgarités inutiles qui cachent un manque de contenu. Finalement, il y a beaucoup de moments étirés et de mélodies typiques du pop-rap actuel, mais très peu de matière derrière le tout. Ça en devient rapidement quétaine et surfait. Dommage. Pourtant il est habile comme pas un avec la foule. Et ça, ce n’est pas donné à tous.

Crédit : Maryse Boyce / FRIMAT

Se faire rincer les oreilles

Jesuslesfilles y a mis toute la gomme pour faire du bruit devant la cinquantaine de personnes rassemblées à La Cabane. Benoît Poirier à la batterie donnait tout ce qu’il avait, ça avait même l’air douloureux par moment, alors que le reste du groupe y allait de mélodies où le fuzz prend souvent le dessus. Les spectateurs dansaient, mosh pittait et étaient en communion avec la formation. Seul bémol, quand soudainement le fuzz disparaît un peu, on se rend compte que certains moments sont plus fragiles. Mais c’était si peu important dans l’ensemble de la performance. Bicyclette, Hôpital et Super Mastermind étaient tous des points forts de la prestation.

JOUR 2 / Recap

Ça brassait, gros jeudi! 💣Quelques images souvenirs! 🤘Ce soir c'est la vitrine de la relève avec Carambolage, INIRE & BackStabber accompagné des légendaires GrimSkunk. Après, c'est… Les Louanges!!!! 🔥🔥🔥Il reste des billets, fais vite : https://bit.ly/1KRYPZB

Posted by FRIMAT on Friday, July 26, 2019

On se reparle lundi de la suite.

Pour en savoir plus sur le FRIMAT, c’est par ici.

Crédit photo: Maryse Boyce / FRIMAT

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.