Chroniques

Félix Dyotte : Les salades du succès

Le 12 mars dernier, l’auteur-compositeur-interprète Félix Dyotte faisait paraître, sur l’étiquette Coyote Records, son troisième album solo, Airs païens. Après ses nombreuses collaborations, notamment avec Pierre Lapointe et Evelyne Brochu, celui-ci a profité d’une année discrète en 2019, passée majoritairement au Mexique, afin de ficeler le chemin qui l’a amené vers Airs païens.

C’est pendant le tournage d’un vidéoclip que Félix Dyotte a pris un moment pour me joindre au téléphone afin d’aborder son plus récent travail. Celui qui nous a offert Politesse en 2017 et Excès de POLITESSE l’année suivante a marqué les esprits par sa poésie ainsi que par ses nombreuses collaborations. Avec l’actrice et interprète Evelyne Brochu, il a composé l’album Objets perdus. Il a également remporté le Prix de la chanson SOCAN 2020 pour l’extrait Maintenant ou Jamais tiré de ce même album. Avec Pierre Lapointe, il a écrit quelques chansons sur les disques Pour déjouer l’ennui et Chansons Hivernales.

Pour l’auteur et compositeur, il n’y a pas un interprète plus important qu’un autre : « Il fut un temps où ce que je préférais, je le gardais pour moi. Mais maintenant, je pense que les choses ont changé parce que j’ai trouvé des interprètes que je considère comme absolument idéaux.»

Félix Dyotte donne le meilleur qu’il peut à ses amis et ne néglige pas qu’un jour, il puisse rencontrer un(e) interprète avec qui il aura envie de collaborer. Il arrive même que certaines compositions, qui étaient destinées pour un autre interprète, finissent dans ses albums.

Avec tout ce travail vient le succès. Mais la récolte désirée n’est pas aussi appétissante. Comme plusieurs artistes, Félix Dyotte s’ennuie de la scène. Mais le temps où l’industrie était sur pause ne l’a pas empêché de racler la surface de ce qui allait devenir son album.

Le projet, qui a été majoritairement écrit lors d’un voyage au Mexique en 2019, est rempli de douceur, de tendresse et de mélancolie. Mais dans cette recette, ou dans l’ensemble de l’oeuvre, se cache un homme qui profite de l’occasion pour s’ouvrir sur sa vie. La chanson J’espère en est un exemple probant.

Le feu d’une cigarette
Je fixe un point à l’horizon
D’inlassables questions
Suis-je vrai, suis-je honnête ?
Je mixe les passions

– J’espère

La chanson est une lettre que celui-ci adresse à une personne qu’il aime. Tout comme son ami et collègue Pierre Lapointe, Félix Dyotte utilise la musique comme une thérapie ouverte : «L’honnêteté et l’intégrité font partie de la rigueur d’un être humain».

Avec Airs Païens, qui paraît dès le début du printemps, ce disque est l’équivalent d’une caresse après des temps difficiles. Elle accompagne bien la lumière au bout du tunnel. Pour les sensibles et mélancoliques de ce monde, on y trouve du réconfort.

L’album Airs Païens est disponible partout. Un pressage vinyle est même en chantier.

– Avec la collaboration du 101,9FM CHAI

Crédit photo: Gabrielle Lacasse

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.