Chroniques

Les EP à LP d’août 2021

Il y a beaucoup de grosses sorties rap avec une prédominance anglaise ce mois-ci, mais il y en a quand même pour tous les goûts.

Cartel Madras — The Serpent & the Tiger

Cartel Madras est l’un des duos de rap les plus intéressants dans l’émergence. Contra et Eboshi sont habiles avec les mots en plus de mettre de l’avant une franchise et le tandem le démontre à de multiples reprises sur l’excellent The Serpent & the Tiger. On parle ici d’un EP, mais c’est bien parce que c’est un groupe de rap, parce qu’on y compte 10 chansons et ça frôle les 30 minutes de durée. Cartel Madras invite aussi Backxwash sur DEEPINTHEJUNGLE. Si vous êtes fans de rap, la paire de Calgary vaut vraiment le détour.

Émilie Proulx — La nuit, les échos

la nuit les échos

Émilie Proulx possède tellement une voix chaleureuse et enveloppante. C’est donc un plaisir de la retrouver ici sur un EP au complet, où elle nous guide avec ses mélodies vocales efficaces. Il y a beaucoup de beauté et de mélancolie qui habite La nuit, les échos, mais aussi de l’espoir, notamment sur la pièce-titre. Une belle bande de musiciens l’entourait pour l’enregistrement : Agathe Dupéré (Thierry Larose, Douance, pataugeoire), Matthieu Beaumont (Tricot Machine) et Maxime Gosselin (Lisa Leblanc, Peter Peter).

Skiifall — Woiiyoie Tapes Vol. 1

Les choses ont décollé rapidement pour Skiifall qui connaît déjà un bon succès en Angleterre. C’est sûr qu’il est collé sur ce qui se passe sur la scène drill de l’autre côté de l’océan. N’en demeure pas moins que le rappeur du quartier Notre-Dame-de-Grâce est en train d’éclore et c’est vraiment beau à voir. Si vous aimez le rap anglais, vous apprécierez son côté posé. Lost Angeles offre de beaux moments mélodieux en plus de laisser le champ libre à Skiifall pour y signer quelques solides vers. Bagga Yute est un bel exemple aussi du meilleur du jeune rappeur. Notons aussi la présence du compositeur Yama//Sato qui a toujours son mot à dire dans les trames.

Alias — It’s Not Funny So Stop Smilin’

kyra collins

Alias a un parcours surprenant. Il a d’abord fait de la musique à l’écran avant de se retrouver dans le rôle du réalisateur pour le très solide DREAMWEAVER d’Anachnid. Voici que l’auteur-compositeur-interprète présente son premier EP. On y retrouve un rock baba cool très groovy et mélodieux. Les influences du rock anglais sont omniprésentes sur It’s Not Funny So Stop Smilin’… des Beatles aux Arctic Monkeys ! On y retrouve notamment un duo avec Beyries : Kyra Collins. Bref, c’est un projet à découvrir, parce qu’on risque d’en entendre parler davantage dans un avenir rapproché.

Skepta — All In

Le rappeur Skepta a lancé son dernier album en 2019 : Ignorance Is Bliss. Voici qu’il propose un EP titré All In. Pour celui-ci, l’Anglais se paie deux collaborations de taille : J Balvin et Kid Cudi. Le titre de l’EP vient d’une nouvelle passion de Skepta : le poker. On retrouve certains liens entre le jeu et la vie sur le mini-album, notamment la pièce Lit Like This. Il est généralement en bonne forme même s’il ne refait pas le genre avec cet EP. L’Anglais reste un rappeur habile avec les mots et nous fait vivre des émotions avec sa prose fluide et poétique.

Pages 1 | 2