Chroniques

Les EP à LP de décembre 2020

Pour cette dernière chronique de l’année, je me suis amusé à mélanger des EP de Noël à des EP plus traditionnels. Il faut dire que les sorties de musique des Fêtes sont particulièrement nombreuses cette année.

Chilly Gonzales + Toddla T — A Very Chilly Mixtape : the Coldest Crimbo

Non seulement Chilly Gonzales a sorti un album de Noël cette année, mais il nous propose aussi ce mixtape sous forme de EP en collaboration avec le producteur Toddla T. Ce dernier est parti des réinterprétations de qualité de Gonzales pour créer de nouvelles versions qui rendent Noël un peu plus hip-hop. On y entend même le pianiste nous livrer quelques lignes sur Christmas Business où il nous envoie un : « Last Christmas I Gave You My Heart and the Very Next Day/ You Didn’t Press Play / So This Year I Made A Record for You / Holy Shit from A Secular Jew ». Solide.

Tori Amos — Christmastide

Tori Amos présente un EP de quatre chansons qui tourne aussi autour du temps des Fêtes. On y retrouve sa douce et mélodieuse voix qui nous chante la pomme avec la sympathique chanson-titre. Ce qui est amusant, c’est qu’elle ne sacrifie pas son approche émotive et intense au profit de titres plus joyeux. C’est rempli d’envolées émotives et de piano tragique comme à l’habitude.

La Fille à Raymond — Grosse peine

La comédienne Myriam Fournier nous présente son deuxième EP sous le nom La Fille à Raymond. Cette fois-ci, elle plonge dans les affaires qui lui ont fait de la peine dans les dernières années : la mort de son père et une séparation. Elle en profite pour faire une adaptation de My Dear Companion de Jean Ritchie. C’est du folk country sympathique pour les cœurs qui cherchent un peu de réconfort dans les moments moins plaisant.

Nilüfer Yanya — Feeling Lucky?

L’autrice-compositrice-interprète Nilüfer Yanya présente trois nouvelles pièces centrées autour du simple Crash qui a été coécrit avec Nick Hakim. C’est sa première sortie depuis l’album Miss Universe qui est paru en mars 2019. C’est un peu différent du son auquel elle nous avait habitués et très variés sur l’EP. Ça continue tout de même d’être très intéressant.

Poppy — A Very Poppy Christmas

L’inclassable Poppy nous présente un EP de Noël. Ben oui, pourquoi pas? On y retrouve 4 pièces assez emo qui ne sont pas du tout lourdes. On est vraiment dans une pop alternative et plutôt mélodramatique. Il y a du bon et du mauvais sur l’EP, mais une chose est certaine, la jeune femme refuse tous les moules et les catégorisations en changeant de directions assez régulièrement.

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.