Chroniques

Les EP à LP de mars 2018

 

Stella Donnelly – Thrush Metal

Thrush Metal est paru originalement en 2017 en Australie. Voici que Stella Donnelly faisait tellement parler d’elle que Secretly Canadian a réédité cet EP. ET MERCI MON DIEU! Avec Thrush Metal on découvre une jeune femme bourrée de talent qui oscille entre un folk assez accessible et des paroles qui ne se gênent pas pour dire les choses directement. La jeune femme possède une voix magnifique et douce qu’elle exploite judicieusement. C’est une très belle carte de visite que nous livre Stella Donnelly qui s’affirme comme l’une des voix folk résolument intéressant en ce moment. On craque particulièrement pour Mechanical Bull.

Fabian Tharin – Fosbury

Fabian Tharin est un musicien suisse qui lançait ce mois-ci son nouvel EP Fosbury. C’est une très belle découverte. Le jeune homme fait une électro-pop avec une attitude punk et une audace agréable. Il nous raconte des histoires un peu trash avec un sens de la mélodie admirable. Les quatre chansons de Fosbury sont réussies. L’éternité avec son mélange de percussions (on essaie le xylophone, mais ce n’est vraiment pas certain), ses rythmes contagieux et ses synthétiseurs frappent dans le mile. Ne vas pas te faire foutre est résolument efficace avec son fond de mélodies des années 70 réactualisé entièrement.

Lost Girls – Feeling

Vous devriez rapidement retracer la voix de Lost Girls. Il s’agit de celle de Jenny Hval qui pour l’occasion est accompagnée du multi-instrumentiste Håvard Volden. La paire n’en est pas à ses premières collaborations. Volden fait régulièrement partie du groupe scénique de Jenny Hval et ils avaient fait paraître un album sous le nom Nude on Sand en 2012. Cette fois-ci, ils ont préféré repartir à neuf. Feeling se décline en deux chansons qui franchissent le cap des dix minutes. On est assez près de ce que fait Hval en solo. Si vous êtes fan, vous risquez de tout autant apprécier.

Laura Lefebvre – L’amour mécanique

Laura Lefebvre vient tout juste de passer par les Francouvertes. Si elle n’a pas trouvé place dans le palmarès, elle lance un EP titré L’amour mécanique qui lui devrait attirer résolument les projecteurs sur elle. Lefebvre attaque le tout avec un folk post-Karkwa qui fonctionne très bien. Si l’on peut émettre un bémol, c’est sur les arrangements des chansons qui deviennent répétitifs à la longue. N’en demeure pas moins que l’EP est intéressant et nous fait découvrir une voix nouvelle dans le paysage musical. Sa voix haut perchée et sur le souffle possède un petit quelque chose d’ésotérique qui atteint son paroxysme sur la chanson-titre.

Rich Aucoin – Hold EP

Il ne s’en fait pas beaucoup des numéros comme Rich Aucoin. Le coloré Canadien lance ici un EP qui jure avec son matériel antérieur. Nous étions habitués à des chansons courtes faites pour les spectacles complètement fous d’Aucoin. Cette fois-ci, il arrive avec des chansons plutôt électro qui rappellent même un Fatboy Slim dans ses procédés. Ça risque de faire danser de nombreux spectateurs tout en dorlotant les oreilles. J’aime ce virage un peu plus planant et électro que prend Aucoin.

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.