Concerts

Les Francouvertes 2018 : retour sur la quatrième soirée

C’était la quatrième soirée des Francouvertes qui mettait en vedette Laura Lefebvre, Julien Déry et Mort Rose avec en prime l’ex de la soirée, Maude Audet.

C’était donc officiellement la première soirée où des participants seraient éjectés du palmarès. Mais laissons ces inquiétudes derrière et concentrons-nous sur la soirée. Maude Audet avait participé aux Francouvertes en 2013. Depuis son passage, il y a cinq ans, la jeune femme a fait son petit bonhomme de chemin lançant au passage deux albums qui ont été bien reçus par la critique. Elle a lancé sa performance avec son simple Galloway Road avant de nous raconter son passage au dit concours. Gardant un souvenir doux amer de l’expérience, Audet a tout de même donné une leçon très importante : un concours, c’est une étape qui peut aider, mais ça ne définit pas la suite de la carrière. Elle nous a par la suite livré une chanson inédite, Tu en trembleras encore.

Laura Lefebvre

La jeune femme originaire de Québec s’apprête à sortir un EP titré L’amour mécanique. Les compositions se tiennent et la présence sur scène, bien que pas parfaite, est fort honorable compte tenu de son jeune âge. Là où le bât blesse, est dans les arrangements. Chaque chanson suit le même chemin. Lefebvre commence en solo avec sa guitare, puis le band embarque un peu, puis s’estompe le temps d’un couplet, puis revient en pleine force pour le refrain. Rajoutez à ça un pont musical et un dernier refrain. Cette linéarité dans les arrangements démontre plus un manque d’expérience sur scène qu’un manque de talents. Un projet intéressant qui nécessitera encore du peaufinage. Elle semble avoir tous les outils nécessaires et on ne doute pas qu’on entendra son nom de nouveau.

Julien Déry

Il n’est pas un inconnu sur la scène. Julien Déry fait parti de la formation Mauves et avait donné un avant-goût de ce qui nous attendait ce soir avec Rouge à lèvres paru initialement sous le nom de Notre Père. Julien Déry nous a offert une performance haute en couleur où la théâtralité de l’interprétation magnifiait ses compositions déjà bien ficelées. En plus, il peut se reposer sur son groupe de musiciens aguerris : Guillaume Guilbault (Mélanie Venditti) aux claviers, David Marchand (zouz, Mon Doux Saigneur), Cédric Marel (Mauves, Tire Le Coyote) et Charles Blondeau (Mauves, Maude Audet). Déry a fait preuve d’une bonne dose d’humour qui tenait sur la ligne entre le chanteur de charme et la déchéance qui n’est pas sans rappeler Father John Misty. Si la confiance manque par moment, on a pu comprendre le plein potentiel du projet sur Rouge à lèvres. Quelle prestance! C’était fort convaincant.

Mort Rose

Le jeune quatuor, qualifié par eux-même de bébé-band, sont débarqués sur scène avec toute l’enthousiasme et l’insouciance qui n’est atteignable que pendant la vingtaine. Leur plaisir à se donner en spectacle est contagieux et le Lion d’Or a embarqué dans leur trip rapidement. Le bassiste avait beau faire des sparages sans arrêts, ses doigts n’arrêtaient pas de frapper les notes au bon moment. Le quatuor a livré les chansons de son EP Avoir 20 ans, paru l’été dernier. Le groupe y met peut-être trop de déhanchements et de poudres aux yeux pour soutenir leurs trames rock’n’roll, il n’en reste pas moins qu’ils regorgent d’un talent et d’un entrain qui ne laisse pas indifférent.

Mais bon, passons aux choses sérieuses. Voici le palmarès après 4 soirées de Francouvertes :

1 — LaF

2 — zouz

3 — Lou-Adriane Cassidy

4 — Mort Rose

5 — Jay Scøtt X Smitty Bacalley

6 — Gabriel Bouchard

7 — Mathieu Bérubé

8 — Julien Déry

9 — Laura Lefebvre

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.