Chroniques

Division of Laura Lee

Division Of Laura Lee

1576503_doll_200x200Mes essais se suivent et leurs conclusions pointent tous dans la même direction: écouter la musique du groupe Division Of Laura Lee à haut volume me donne systématiquement du plaisir. Il m’est donc très facile d’imaginer qu’elle pourrait aisément satisfaire les mordus de musique punk un brin garage ou de rock sans prétention inutile. C’est à Göteborg, dans ce joli pays scandinave appelé la Suède, que ce quatuor, composé de Hâkan Johansson, Per Stâlberg, Jonas Gustafsson et David Fransson, a uni ses forces pour créer le groupe Division Of Laura Lee.

Déjà dix-huit années s’affichent au compteur pour la formation qui compte quatre albums studio de qualité à son actif. Le premier album apparu sur nos tablettes se nomme Black City. Sorti en 2002, l’album contient douze titres aux humeurs variables qui rendent l’album très agréable du début à la fin. Un solide départ pour ces quatre jeunes hommes européens qui laissaient entrevoir de bien belles choses pour le futur.

La deuxième offrande, parue en 2004, se nomme Das Not Compute. Un album dans son ensemble un brin plus mélancolique que le précédent et qui, je dois l’admettre, m’a pris plus de temps à apprivoiser. Ceci dit, la majorité des chansons qu’on y retrouve sont fort appréciables. Voilà le type d’album qui se bonifie d’écoute en écoute.

C’est en 2008 que la troupe a accouché à mon humble avis de leur meilleur album à ce jour. Violence Is Timeless est seulement une preuve de ce que Division Of Laura Lee sait faire de mieux. Du rock sans ajouts superfétatoires qui va droit au but. C’est sans aucun doute celui-ci qui a le plus souvent résonné dans mes oreilles parmi tous leurs albums.

La dernière parution du groupe a eu lieu en 2013 avec leur album titré Tree. Un album où la fougue et l’énergie y sont légèrement moins à l’avant-plan, laissant du coup la place à des mélodies plus travaillées. Signe des temps, on peut y remarquer que le jeu des guitaristes s’est raffiné quelque peu.

Fait à noter, le talentueux artiste musical Jason Lytle participe à la sitedemo.cauction de l’album. D’ailleurs, sur son plus récent album intitulé Dept. Of Disappearance, on y retrouve les membres de Division Of Laura Lee qui participent à l’excellente pièce intitulée Your Final Setting Sun et ça s’entend très bien dans le résultat final.

La Suède a su sitedemo.cauire de nombreux groupes punks ou heavy metal de grande qualité au fil des derniers vingt-cinq ans. Je n’ai qu’à penser à Refused, Burst, The Hives, Entombed, Millencolin, The Skull Defekts, Mustasch, Dozer et Meshuggah. Bien sûr la liste pourrait s’allonger aisément, mais puisque je suis une brute extrêmement paresseuse, je vais m’arrêter ici. Selon moi, bien que moins agressive que la plupart des formations énumérées précédemment, le groupe Division Of Laura Lee peut s’insérer facilement à travers ces noms de renommée.

Je crois fermement que Division Of Laura Lee mérite un plus grand rayonnement international. Si IKEA et Volvo rayonnent aux 666 coins de la grosse boule bleue sur laquelle on vit, pourquoi pas cet excellent groupe rock?

http://www.divisionoflauralee.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.