Chansons

Safia Nolin

Mourir au large

Safia Nolin partage un troisième extrait de son EP à venir en octobre, SEUM. Il s’agit de la chanson Mourir au large.

À l’instar des pièces PLS et 1000 parues plus tôt, Mourir au large a deux versions : la sunset version et la sunrise version. La première a des sonorités grunge et rock alternatif et a été enregistrée avec Jean-Philippe Levac (batterie), Agathe Dupéré (basse) et Marc-André Labelle (guitare). La sunrise, quant à elle, en présente une version plus épurée. On y retrouve Safia Nolin seule avec sa guitare acoustique enregistrée à l’extérieur.

Cette pièce a été écrite afin de tirer un trait sur la « réception moins chaleureuse qu’a reçue » son deuxième album Dans le noir, apprend-on par voie de communiqué. De ce fait, elle y chante « Pourir au large / Quand je cherche ma place / Que le monde se tasse / Je me noie “dans le noir”. »

Un vidéoclip accompagne également la nouvelle pièce. Réalisé par Safia Nolin, le clip de Mourir au large a été inspiré par des faits réels. On y retrouve l’artiste alors qu’elle enterre son emblématique chandail de Gerry Boulet qui avait fait scandale lors du Gala de l’ADISQ 2016. On y suit son rite, comme si elle tentait de s’en détacher, de mettre ces événements derrière.

Avoir le seum musicalement parlant

Son prochain microalbum proposera des pièces grunge, indie rock et pop alternative en full band en plus de chansons acoustiques. Il a été co-réalisé par Nolin elle-même et Félix Petit (Les Louanges, Laurence-Anne, Hubert Lenoir). Pour sa création, l’artiste est allée puiser dans la tristesse et la colère qui l’animent et qui « influencent sa musique à plusieurs degrés », peut-on lire dans le communiqué accompagnant la nouvelle.

Le titre SEUM fait écho à cette émotion. Il vient d’une expression française, « avoir le seum », qui vise à exprimer la colère ou le dégoût. Le mot « seum » vient de l’arabe « sèmm » qui se traduit par « venin. » Cela rappelle les origines maghrébines de l’autrice-compositrice-interprète.

De plus, pour plonger dans cette émotion moins caractéristique de son œuvre, Safia Nolin y est allé avec des arrangements plus corrosifs en s’entourant de musiciens. Ces rencontres musicales ont donné les versions sunset. Les versions sunrise, quant à elles, ont été enregistrées en version acoustique, à l’extérieur. On retrouve l’artiste notamment dans des ruelles de Rosemont ainsi qu’au parc Jean-Drapeau.

Safia Nolin dans une salle de spectacle près de chez vous

Safia Nolin profite de la sortie de cette pièce pour convier les gens à quatre lancements (deux à Québec, deux à Montréal). Le 9 décembre prochain, elle sera au Pantoum à Québec avec un groupe (comme sur ses versions sunset). Elle y sera également le lendemain, en forme acoustique. Le 16 décembre, elle sera à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours à Montréal en version acoustique. Le lendemain, elle sera aux Foufounes Électriques avec tout son groupe. Elle se lancera ensuite dans une tournée en 2022. Pour savoir si elle s’arrêtera dans votre ville ou pour plus d’informations, c’est par ici.