Actualités

Phoebe Bridgers démarre son propre label, Saddest Factory Records

On apprend aujourd’hui que l’autrice-compositrice-interprète californienne Phoebe Bridgers se lance dans la grande aventure des maisons de disques avec l’aide de l’étiquette indépendante américaine Dead Oceans, chez qui l’artiste est signée depuis 2017.

Celle qui faisait paraître le très acclamé deuxième album Punisher en juin dernier explique qu’elle caresse depuis l’adolescence le rêve de posséder son propre label. C’est toutefois un sentiment de frustration grandissant envers l’industrie de la musique qui l’a toutefois poussée à construire Saddest Factory Records, apprenait-on dans un entretien avec le Billboard.

Ce n’est qu’après avoir signé avec Dead Oceans Records (Dirty Projectors, A Place to Bury Strangers, Destroyer), une filiale de la maison de disques indépendante Secretly Group (Angel Olsen, Moses Sumney, Bon Iver), pour son premier album de 2017 Stranger in the Alps que Bridgers a estimé qu’elle avait «trouvé ses semblables». La jeune femme et passionnée de musique pitchait constamment des artistes à sa maison de disques.

Mais depuis, elle a tranquillement nourrit son ambition. En tant que CEO de Saddest Factory, la jeune musicienne désire promouvoir ses artistes inconnus favoris et, plus important encore, devenir le guide qu’elle avait recherché à ses débuts. Saddest Factory permettra également à Bridgers d’explorer davantage sa «passion secrète» pour le marketing. « J’adore penser aux idées de bancs d’autobus, aux filtres Instagram et tout ça, avouait-elle à Billboard. C’est très corporatif de ma part, mais je suis un peu obsédée. »

Crédits : Davis Bates

Depuis 2013, Dead Oceans Records fait partie du Secretly Label Group, incluant Secretly Canadian, Jagjaguwar puis The Numero Group, et est établi un peu partout dans le monde. Les artistes désireux de faire entendre leur musique peuvent envoyer leurs enregistrements à Saddest Factory via le site web du label.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.