Actualités

Nomeansno et Faith Nolan couronnés au Prix patrimoine Polaris 2021

Le Prix patrimoine Polaris (Slaight Family Polaris Heritage Prize) récompense des albums canadiens du passé qui méritent d’être célébrés. Les gagnants de l’édition 2021 ont été dévoilés hier le 26 octobre.

L’album punk rock du groupe de Victoria (C-B) Nomeansno, Wrong, paru en 1989 a été choisi par le vote du public. De son côté, Africville de la Néo-Écossaise Faith Nolan paru en 1986 fut sélectionné par les onze membres du jury du Prix Polaris.

« Ces deux albums remarquables — l’un est un pionnier dans la fusion du punk et du métal, l’autre une suite de chansons sur l’histoire des Noirs au Canada — non seulement démontrent l’excellence dans l’écriture de chansons et la musicalité, mais sont des jalons dans l’histoire de la musique canadienne. »

La Présidente du jury du Prix patrimoine Mary Dickie, dans un communiqué.

Récompense canadienne équivalente au Prix Mercury du Royaume-Uni, le Polaris s’engage juger les albums lauréats ou en nomination en se basant «uniquement sur leur mérite artistique, sans égard à leur popularité commerciale ou affiliation».

L’année dernière, le Prix patrimoine Polaris a été décerné à Keyboard Fantasies (1986) de l’artiste expérimental trans Beverly Glenn-Copeland ainsi que le tout premier album de la parolière crie, Buffy Sainte-Marie It’s My Way! (1964).

En septembre dernier, c’est Cadence Weapon qui a remporté le Prix Polaris pour son album Parallel World (2021).

Lisez notre chronique sur les albums parfaits de la décennie 1980, où se retrouve Wrong de Nomeansno.

« J’ai découvert Africville lorsque je travaillais à CKDU, la station de radio du campus de l’Université Dalhousie. Cette puissante et émouvante collection de chansons raconte l’histoire des personnes noires du Canada en contexte urbain et rural. Qu’il s’agisse de personnages historiques, comme Marie Joseph Angélique et Mary Ann Shadd, ou de questions contemporaines comme le travail dans une usine de boîtes, la voix envoûtante et la musicalité de Faith Nolan rendent ce disque très captivant. Il s’agit sans aucun doute d’un trésor intemporel »

— Francella Fiallos, membre du jury du Prix du patrimoine

« Peu importe si, en 1989, cet album « ne sonnait pas canadien »; il sonnait carrément comme s’il provenait d’un autre monde. Avec Wrong, Nomeansno a essentiellement jeté toutes les règles préétablies par la fenêtre, créant un album qui puise dans le punk, le prog et bien plus encore. Trente-deux ans après sa sortie, c’est un disque qui a résisté à l’épreuve du temps, et pour cause »

— Ken Kelley, membre du jury du Prix du patrimoine