Actualités

Les albums à surveiller en février 2019

L’hiver est bien en place, heureusement, février est le plus court des mois. Ce qui n’empêche en rien la sortie de plusieurs albums intéressants, particulièrement au Québec.

 

Pale Lips — After Dark (1er février)

Pale Lips est une formation montréalaise toute féminine qui s’inspire du rock’n’roll des années 90. Mélangeant des mélodies fortes et une bonne dose de guitare, le quatuor promet de belles choses sur ce deuxième album. Leur dernier long jeu date de 2016 et s’intitule Wanna Be Bad.

 

Prieur & Landry — Surreal Memories (1er février)

Décidément, la première semaine de février se fera sous le signe du rock. Le duo de stoner rock blues Prieur & Landry est de retour avec Surreal Memories. Sur le premier simple, Faded Childhood Blues, on entend des influences de Kyuss, Alice in Chains et Mastodon livrées avec goût et panache. Le groupe plonge dans une esthétique sonore plus sombre pour ce deuxième album et on peut dire que ça lui va bien.

HEALTH — Vol. 4 : : Slaves of Fear (8 février)

HEALTH n’est pas un groupe comme les autres. Cette formation qui s’amuse à jouer constamment avec les frontières et la perméabilité des genres avait frappé fort avec son album précédent, DEATH MAGIC. C’est donc avec une certaine impatience que nous attendons ce Vol. 4. Il faut dire aussi que dans la dernière année HEALTH a créé quelques chansons surprises avec des artistes variés : Soccer Mommy, Purity Ring, Perturbator et Youth Code. Bref, la table est mise pour avoir bien du plaisir, plus qu’à une visite chez le podiatre à Montréal, mettons.

Laurence-Anne — Première apparition (8 février)

Laurence-Anne, finaliste des Francouvertes en 2017, lancera le 8 février son premier album. On la retrouve dans les sonorités qu’on attendait d’elle : du folk rock surprenant et légèrement ésotérique dans la facture. Il y a quelque chose de mystique dans les pièces qu’écrit la jeune femme et dans les arrangements de voix. D’ici la sortie, on peut toujours se satisfaire avec le premier simple, Instant zéro.

Lou-Adriane Cassidy — C’est la fin du monde à tous les jours (8 février)

Une autre finaliste des Francouvertes, mais en 2018, cette fois. Lou-Adriane Cassidy fait tout feu tout flamme depuis la sortie de son simple, Ça va ça va. Pour ce premier album, elle a fait confiance à son ami et guitariste Simon Pednault alors que Philippe Brault (Safia Nolin, Random Recipe, Salomé Leclerc) a prêté ses oreilles bienveillantes et ses conseils au projet. Cassidy a aussi mis en musique les mots d’artistes établies : Philémon Cimon, Les Sœurs Boulay et Tire le Coyote.

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.