Actualités

Les chansons marquantes d’août 2021

Il y a des mois plus fastes que d’autres en nouvelles chansons. En août, c’est une tonne de nouvelles pièces qui ont flatté nos oreilles. Voici la crème de la crème, comme on dit.

Ada Lea — Partner

Ada Lea est franchement sur son « x » ces temps-ci. Les deux extraits qu’elle a partagés de son prochain album sont délicieux. Partner est à la fois rempli de belles textures sonores, de mélodies efficaces et de textes pertinents. On a bien hâte au 24 septembre prochain.

Pour en lire plus sur la chanson

Andromède — La mine

La paire d’Andromède nous offre ici une belle chanson de folk-pop qui est colorée de jazz. Ça fonctionne très bien, particulièrement en raison des arrangements de voix franchement convaincants.

En lire plus sur la chanson

Bad Waitress — Rabbit Hole

La formation punk torontoise Bad Waitress fait partie des groupes canadiens qu’on va surveiller en septembre. La formation entièrement toute féminine sait composer des riffs qui rentrent au poste. En attendant, Rabbit Hole cajolera les amateurs de punk là où ça compte.

Pour en lire plus sur la chanson

Low — More

Low est un groupe sur lequel on peut compter. On sait que la formation ne fait jamais les choses à moitié. More est un autre bel exemple avec cette trame surprenante de synthétiseurs bruyants et une mélodie vocale impeccable.

Pour en lire plus sur la chanson

Les Lunatiques — Françoise

Antoine Bourque est un artiste bien aimé de la scène bouillonnante de Québec. On l’a déjà vu avec Valence, mais ici, c’est lui qui est aux commandes des Lunatiques. On retrouve chez lui des relents de Charlebois, mais aussi des Baronets. C’est tout à fait réussi.

Pour en lire plus sur la chanson

PL & Wheelie — Barbe à Papa

L’acteur Pierre-Luc Lafontaine se lance en musique et la proposition est déroutante. C’est le moins qu’on peut dire. On se retrouve dans un monde où les références à Proust se mélangent à des commentaires surprenants sur sa famille à des piques dirigées aux artistes établis du rap d’ici. Si le texte est surprenant, c’est la même chose du côté de la musique qui est influencée par JPEGMAFIA, Death Grips et autres figures alternatives du hip-hop américain. Après que la poussière soit retombée, on pense qu’on aime ça.

Pour en lire plus sur la chanson

Public Service Broadcasting — Blue Heaven (avec Andreya Casablanca)

Le duo anglais Public Service Broadcasting nous présente une pièce très solide de son prochain album. Sur celle-ci, Andreya Casablanca offre une performance convaincante au chant et épouse à merveille la proposition musicale de la formation.

Pour en lire plus sur la chanson

Skiifall — My Gully

Skiifall nous offre du rap de qualité avec My Gully. Mélangeant le slang de l’île de Saint-Vincent et celui anglo-québécois, il démontre encore une fois pourquoi c’est une des jeunes voix les plus pertinentes d’ici. C’est très prometteur.

Pour en lire plus sur la chanson

Sufjan Stevens & Angelo De Augustine — Back to Oz

Le projet commun de Sufjan Stevens et Angelo De Augustine est super intéressant. Cette fois-ci, c’est le Magicien d’Oz qui est l’étincelle de la pièce, mais le duo part du chemin de brique jaune pour construire sa propre trame magnifique.

Pour en lire plus sur la chanson

Valence — Rosier

Cette chanson de Valence est teintée de partout par Destroyer. Ceux qui avaient vécu des émotions avec l’album Kaputt retrouveront un terrain confortable et plaisant pour leurs oreilles. Une autre pièce intéressante en prévision du lancement du premier album du projet de Vincent Dufour.

Pour en lire plus sur la chansonValen