Actualités

Une carte blanche colorée pour Émile Bilodeau

La série de spectacles Carte blanche colorée par… est de retour pour une deuxième édition. C’est Émile Bilodeau qui brisera la glace le mercredi 27 octobre prochain à 20h à la Cinquième salle de la Place des Arts.

La série Carte blanche colorée par… est un concept plutôt simple : un artiste se présente sur scène. Il est entouré d’autres artistes et proches, connus ou pas, afin d’offrir un spectacle intime et inédit. Il doit répondre à certaines balises, comme d’offrir une chanson-jalousie. C’est d’ailleurs cette catégorie qui a donné le plus de fil à retordre à l’auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau. Il avoue avoir pensé en premier aux artistes avant d’avoir pensé à une chanson. Qui de Richard Desjardins, Félix Leclerc et Raymond Lévesque aura-t-il choisi? « Je suis content du choix que j’ai fait et j’ai ben hâte de vous la chanter le 27 », affirme Émile Bilodeau au téléphone.

Trois artistes viendront colorier avec Bilodeau lors de cette soirée bien spéciale : Lou-Adriane Cassidy, Thierry Larose et Scott-Pien Picard.

Lou-Adriane Cassidy

Il a rencontré la première à Joliette alors qu’il lui « lançait des serviettes qui étaient dans la loge […] en niaisant » en décriant de ne plus être le bébé de la gang de musiciens. En effet, quand Émile Bilodeau rencontre Lou-Adriane Cassidy, elle est âgée de 21 ans alors qu’il vient de souffler ses 22 bougies. Il voue un grand respect pour Cassidy, surtout pour le sacrifice qu’elle a fait à l’orée de son premier album et qu’elle a tout mis sur pause pour suivre Hubert Lenoir jusqu’en Europe. On peut s’attendre à ce que la jeune artiste offre « une belle ligne conductrice » au spectacle, comme l’indique Émile Bilodeau.

Thierry Larose

« Je me suis dit « bon, ça y est, c’est la nouvelle coqueluche du Québec! », avoue-t-il, un sourire dans la voix. « C’était essentiel de montrer à mon public cet artiste-là, parce qu’il représente un son qui va vraiment gagner en ampleur, il n’a pas fini de faire parler », explique-t-il lorsque questionné sur les raisons de son choix. Larose devrait amener « beaucoup de rock à la soirée » ainsi qu’« une certaine candeur et un certain regard adolescent sur ce qu’il se passe », détaille Émile Bilodeau.

Scott-Pien Picard

Scott-Pien Picard et Émile Bilodeau se sont rencontrés dans le cadre de l’ADISQ. Puis, ce dernier est allé passer trois jours à Uashatmak Mani-utenam, où il a composé une chanson avec l’artiste innu, rencontré son meilleur ami et « passé une belle soirée sur le bord de la plage avec un feu à jouer de la guitare », se rappelle-t-il. Émile Bilodeau voit Scott-Pien Picard comme « l’élu », le prolongement des artistes innus comme Florent Vollant et Claude McKenzie. Selon Bilodeau, « le talent lui sort des oreilles » et il a la capacité de créer « des ponts culturels entre les communautés autochtones et allochtones du Québec. » C’est le premier à qui Émile Bilodeau a pensé lorsqu’on lui a demandé d’inviter des artistes qui l’inspirent et des proches avec qui il veut jouer.

Ces quatre artistes seront accompagnés sur scène par les musiciens d’Émile Bilodeau : Myriam Pilette, Nathan Vanheuverzwijn, Sarah Dion (NOBRO, Les Shirley) et Simon Veillet.

Cartes blanches colorées

Les cartes blanches colorées par…, c’est le projet de Monique Giroux, grande dame de la culture québécoise. Quand on l’évoque en entrevue, Émile Bilodeau insiste pour la remercier chaudement et « salue toutes les initiatives que Monique Giroux a prises depuis le début de sa carrière. » Cette série de spectacles a pour objectif de rendre hommage à la chanson et la musique québécoise. Cette année, l’édition sera disponible en salle et webdiffusion en temps réel et sur demande.

Pour plus d’informations ou pour mettre la main sur des billets, c’est par ici.

Crédit photo: Place des Arts