Actualités

Les albums à surveiller en septembre 2021

Une avalanche d’albums viennent en septembre. Les choix ont été durs à faire pour cette chronique. Préparez vos oreilles!

Drake — Certified Lover Boy (3 septembre)

Ça fait un bail que cet album est promis aux fans. Il y a un an, en lançant l’extrait Laugh Now Cry Later avec Lil Durk, Drake annonçait que Certified Lover Boy sortirait en janvier. 9 mois plus tard, c’est enfin le temps de l’arrivée de cette nouvelle création pour le rappeur canadien. On en sait très peu sur celui-ci outre que la pochette est particulièrement surprenante et qu’on y retrouve 12 femmes enceintes. Est-ce que cela veut dire qu’on y retrouvera douze pièces? Ce serait peu pour un album de Drake. Bref, on en saura plus vendredi!

Little Simz — Sometimes I Might Be Introvert (3 septembre)

Little Simz est une rappeuse anglaise qui mérite vraiment votre attention. Pour Sometimes I Might Be Introvert, elle a travaillé avec Inflo, l’un des membres de Sault. D’ailleurs, on y retrouve aussi l’une des voix du groupe anglais sur Woman : Cleo Sol. Little Simz possède une plume incisive, un débit agile, un groove indéniable et un talent qui fleurit un peu plus à chaque album. Déjà les deux premiers extraits, Woman et Introvert, prouvent que la jeune femme est en pleine possession de ses moyens.

SUUNS — The Witness (3 septembre)

the witness

S’il y a une chose qu’on connaît de SUUNS, c’est que le trio est allergique au surplace. Ça semble être une fois de plus le cas avec The Witness. Le premier extrait nous offrait un rock surprenant qui commence lo-fi avant de prendre son envol. Cette fois-ci, la voix de Ben Shemie est plus à l’avant et nous mène à travers Witness Protection. On y retrouve peu de grosse basse pansue, ça demeure très aérien, du moins pour les chansons que le trio nous a présentées à ce jour. Une chose est sûre, ça risque d’être bien intéressant.

James Blake — Friends That Break Your Heart (10 septembre)

James Blake a été plutôt actif pendant la pandémie, publiant notamment un EP. Il semble que la créativité était au rendez-vous alors qu’il s’apprête à nous présenter Friends That Break Your Heart. Le premier extrait, Say What You Will, est empreint de son côté émotif et à fleur de peau. Musicalement, c’est très sobre, se concentrant principalement sur la voix particulière de l’Anglais. Par contre, Life Is Not the Same se rapproche de ce qu’on entendait sur Assume Form. Ça promet!

Park Hye Jin — Before I Die (10 septembre)

before I Die

La Coréenne Park Hye Jin est sur notre radar depuis quelque temps. La jeune femme fait une musique électronique qui rencontre le rap, alternant entre l’anglais et le coréen. On peut dire, malgré notre compréhension modeste de sa langue maternelle, qu’elle possède un débit intéressant. Par contre, c’est dans son métissage musical qu’elle se démarque avec ses influences diverses qui se rencontrent aisément. Un petit bout de scratch par-ci, une grosse basse par là et une trame relativement minimaliste. Ses mélanges frappent toujours dans le mile.

Pages 1 | 2