Actualités

Les albums à surveiller en octobre 2022

Nous en mettons 10, mais il y aurait pu en avoir 20. Octobre sera un gros mois de sorties pour les mélomanes!

Shreez — Je suis canicule (7 octobre)

Shreez est de retour avec son deuxième album qui fait référence à la maison de disque d’où il vient avec son pote Tizzo. Malgré le nom, il est bien rendu chez 7e Ciel qui l’a ajouté à son écurie. Shreez a fait beaucoup de chemin depuis ses premiers pas et il affine son rap à travers les albums. Sur Cercle vicieux, un des premiers simples de l’album, on prend conscience à quel point il est rendu à l’aise dans les mélodies tout en gardant une qualité de texte.

Daniel Bélanger — Mercure en mai (14 octobre)

C’est toujours un événement quand Daniel Bélanger annonce un album. Mercure en Mai arrive avec un changement de maison de disque et un retour à des sonorités qui se rapprochent de Rêver mieux qui fêtait récemment ses 20 ans. Dans les communications qui entourent la sortie, on parle beaucoup du hasard et de l’impromptu. On peut dire en tout cas que les deux premiers extraits sont bien convaincants et ça ne semble pas le fruit de la bonne fortune.

Vulgaires Machins — DISRUPTION (14 octobre)

Vulgaires Machins est de retour avec un premier album depuis 2011. On sent toujours que les punks en ont après les inégalités, mais la mélancolie qui a toujours fait partie de ses chansons semble avoir pris une plus grande place. Est-ce que c’est la désillusion des utopies qui les assaillent? Est-ce que le temps qui passe et les changements qui suivent trop lentement les atteignent? Est-ce que toutes les autres chansons sont des hymnes aux dimanches ensoleillés? C’est ce qu’on saura le 14 octobre.

Arctic Monkeys — The Car (21 octobre)

Visiblement, le côté crooner des Arctic Monkeys est plus vivant que jamais. Le nouvel album de la formation reprend là où avait laissé Tranquility Base Hotel & Casino en 2018. D’ailleurs, le batteur Matt Helders a bien spécifié que le groupe n’avait pas l’intention de retourner à un son plus lourd dans le futur. Est-ce qu’Alex Turner réussit à se renouveler et surtout à rendre excitant un style musical qui a été abondamment utilisé par le passé? C’est ce que nous saurons sur The Car.

Dry Cleaning — Stumpwork (21 octobre)

Dry Cleaning a déjà été encensé en 2021 pour l’excellent New Long Leg. La formation anglaise ne perd pas de temps et revient un an et demi plus tard avec Stumpwork qui déjà détonne avec le précédent. On y trouve notamment la surprenante Anna Calls from the Arctic où l’on voit le batteur du groupe, Nicholas Buxton, qui montre l’étendue de ses talents de patineur. La chanson propose une nouvelle approche sonore pour Dry Cleaning et ça lui va bien.

Pages 1 | 2