Actualités

Les albums à surveiller en octobre 2021

Il s’en passe des affaires en octobre! Tout d’abord, on aborde un mois avec 5 vendredis de sorties et c’est très actif du côté québécois!

Bon Enfant — Diorama (1er octobre)

Déjà un deuxième album pour Bon Enfant qui avait reçu sa part d’éloges lors de la sortie de son album homonyme en novembre 2019. Vous avez déjà peut-être entendu la chanson Ciel Bleu qui a notamment été sélectionné pour une publicité du gouvernement québécois cet été ou encore pour son clip psychédélique. Le projet mis sur pied par Daphné Brissette (ex-Canailles) et Guillaume Chiasson (Ponctuation) puis complété par Alex Burger, Mélissa Fortin (New Times Woman, ex-Canailles) et Étienne Côté (Lumière) a le vent dans les voiles et c’est bien tant mieux. À l’écoute des premiers extraits, on peut dire que ça promet pour Diorama!

Tirzah — Colourgrade (1er octobre)

Il s’est passé beaucoup de choses après la sortie de Devotion pour Tirzah. Pour la première fois de sa vie, elle vivait de son art, en plus de devenir mère pour la première fois et de tomber enceinte à nouveau. C’est à travers toutes ces expériences qu’est né Colourgrade, ce deuxième album pour l’Anglaise qui mélange pop alternative et R&B. Est-ce que ce deuxième album confirmera ce qui était déjà annoncé avec le premier? Nous le saurons très bientôt!

James Blake — Friends That Break Your Heart (8 octobre)

Après une annonce officielle pour une sortie en septembre, James Blake a dû repousser la sortie de son disque au 8 octobre pour des raisons de livraison de vinyle. Ce nouvel album arrive après le succès d’Assume Form en 2019. Est-ce qu’il pourra surfer sur le même élan? James Blake est une bibitte de studio et a pu passer beaucoup de temps à créer en raison de l’arrêt des concerts en 2020. Ça risque de donner de bons résultats!

Salomé Leclerc — Mille ouvrages mon cœur (8 octobre)

Salomé Leclerc ne fait rien à moitié quand elle propose un nouvel album. Cette fois-ci, elle a co-réalisé Mille ouvrages mon cœur avec Louis-Jean Cormier. On n’en sait relativement peu sur l’album outre que le premier simple, La vie parfois nous offre sa voix magnifique sur une trame qui est soutenu par des cordes alors que l’essentiel de la trame est porté par une batterie et une guitare. C’est dans la simplicité que Salomé Leclerc brille et on s’attend à ce qu’elle éclaire nos coeurs avec ce nouvel opus.

Choses Sauvages — II (15 octobre)

Choses Sauvages avait gagné le cœur de bien des mélomanes avec son album homonyme en 2018. Le groupe qui a le groove dans les veines semble décidé à nous faire danser encore une fois sur ce deuxième volume, si on se fie aux premiers simples parus. Visiblement, l’amour des synthétiseurs est plus présent que jamais sur l’album alors que la section rythmique sort ses plus belles passes pour donner à tous l’envie de défier l’interdiction de danser en public.

Pages 1 | 2