Zola Jesus - Taiga - Le Canal Auditif

Zola Jesus – Taiga

e636a052Zola Jesus, à 25 ans seulement, fait déjà paraître son cinquième album studio. Jusqu’ici la jeune Russo-Américaine faisait partie de l’écurie de la réputée maison de disques Sacred Bones Record qui a pignon sur rue à Brooklyn. Avec Taiga, elle rejoint les rangs de Mute Records, compagnie plus imposante et basée en Angleterre. Cela va de soi puisque la musique de Nika Roza Danilova est particulièrement appréciée sur le vieux continent.

Revenons justement à la musique! Taiga n’est certainement pas le meilleur album de la jeune femme, mais c’est définitivement le plus accessible, et cela, sans sacrifier la qualité artistique et créative qu’a toujours su prodiguer Zola Jesus. Ce nouvel opus n’est pas nécessairement «facile», mais les mélodies, elles, sont particulièrement contagieuses et poignantes. Sans obtenir l’impact des trois albums précédents, particulièrement Stridulum II, Taiga captive tout de même l’oreille et fait taper du pied à plusieurs moments.

On retrouve dès le début la Zola Jesus de Versions avec la chanson-titre tirant vers un style plus orchestral pour ensuite se transformer en pièce électronique. Par contre, ce qui est mis de l’avant sur Taiga est le penchant pop que Danilova est capable d’injecter dans sa musique. Dangerous Days, premier extrait, en est un très bon exemple. Évitant les dangers de tomber dans le conventionnalisme, la jeune femme offre une mélodie pop, puissante et poignante qui fait rapidement battre la mesure.

Utilisant de puissants cuivres synthétiques, Hunger est particulièrement efficace. Ces mêmes cuivres reviennent faire leur tour en introduction de Hollow; pièce qui oscille entre l’orchestral et l’électro-pop plus traditionnel. Zola Jesus laisse en plan les nuances et le détail. L’excellent Long Way Down est porté par un «drum-machine» varié et calibré avec intelligence. Intéressant.

Au final, un cinquième album réussi pour Nika Roza Danilova qui offre une collection de pièces contagieuses qui auront tôt fait de faire leur chemin dans l’oreille et qui ne voudront plus en sortir. Taiga fait la démonstration que Zola Jesus contrôle avec une aisance impressionnante les mécanismes de la pop et cela n’annonce que du bon pour le futur!

Ma note: 6,5/10

Zola Jesus
Taiga
Mute Records
43 minutes

www.zolajesus.com/

Exprimez-vous!

*