Weaves - Weaves - Le Canal Auditif

Weaves – Weaves

WeavesLa formation torontoise Weaves avait fait des vagues à la sortie de leur EP homonyme en 2014. Nous en avions d’ailleurs parlé ici au Canal Auditif et l’album s’était retrouvé dans les meilleurs maxis de l’année. Il va sans dire que nous attendions la sortie du premier album du groupe avec une impatience juvénile. Jasmin Burke, Morgan Waters, Spencer Cole et Zach Bines n’ont pas cherché à faire paraître un album en toute hâte. Ils ont pris le temps nécessaire à confectionner les onze pièces qui forment leur première longue aventure.

Le résultat est tout à fait satisfaisant. On y retrouve tout ce qui rend Weaves savoureux et juteux. C’est un rock indépendant ludique et léger tapissé de mélodies pop qui nous est envoyé avec une ferme assurance. On retrouve exactement ce à quoi l’on s’attendait. Des rythmes entraînants et colorés, des trames riches et légèrement marginales ainsi qu’une énergie bonbon débordante.

Tick qui ouvre le chemin le fait tout en douceur. Le quatuor nous amène tranquillement dans leur univers sonore riche. Les guitares sont stridentes, mais jouées de façon veloutée. Burke fait ce qu’elle sait faire de mieux: des airs accrocheurs chantés avec un débit rapide sans être essoufflants. La justement nommée Candy laisse exploser toute la folie ludique du son du groupe. C’est facile de tomber en amour avec la formation torontoise à ce moment-là. C’est riche, c’est nerveux, mais jamais agressant. Dans la même veine, Coo Coo est aussi colorée qu’un après-midi ensoleillé de juillet.

La formation ne fait pas que dans les rythmes effrénés. Elle sait se faire plus ronde et chaleureuse. Shithole est plus calme, mais toujours aussi plaisante pour les tympans. Sentence est un autre bon exemple de moment où le groupe se fait plus réservé. Avec son petit rythme de «drum machine» hachuré et ses guitares stridentes gardées en laisse, elle montre une belle facette de la formation.

Weaves est un album bien calibré qui mérite de se rendre jusqu’à vos oreilles si vous aimez le rock un peu plus marginal. La formation torontoise brosse des tableaux colorés avec ses instruments et réussis toujours à s’incruster dans le cerveau avec ses mélodies intoxicantes.

Ma note: 7,5/10

Weaves
Weaves
Buzz Records
39 minutes

http://weavesband.com/

Exprimez-vous!

*