Tyler, The Creator - Cherry Bomb - Le Canal Auditif

Tyler, The Creator – Cherry Bomb

Tyler The CreatorTyler, The Creator est l’une des voix les plus fortes et abrasives du hip-hop contemporain. La tête d’Odd Future a fait paraître son troisième album en carrière au mois d’avril. Le rappeur avait précédemment déclaré en entrevue avec Larry King qu’il ne voulait plus rapper et qu’il préférait chanter. Encore une fois, une déclaration qui n’était que la poudre aux yeux.

Cherry Bomb fait suite à Wolf qui avait connu un certain succès. On reconnaît plusieurs caractéristiques très présentes de l’album précédent sur ce nouvel opus. Tout d’abord, l’énorme influence des Neptunes (Pharrell Williams apparaît sur Keep Da O’s) le goût pour le jazz de Tyler et les pièces chantées par de jeunes femmes. On pense à Find Your Wings qui rappelle Treehome 95 sur le précédent.

On voit aussi Tyler multiplier les pièces qui sont noyées dans le bruit. La pièce-titre entre dans cette catégorie et on sent l’influence que Death Grips a eue sur le jeune homme. Le rappeur ne laisse pas pour autant tomber son goût pour la pop qu’on retrouve sur Fucking Young qui parle d’une relation avec une femme qui est trop jeune. Le côté givré du Californien est toujours aussi présent. Entre les sons qui évoquent un cunnilingus particulièrement humide à la fin de Blowmyload.

Tyler fait aussi la place à des invités de marque, dont Lil Wayne et Kanye West sur Smuckers. Une pièce particulièrement réussie qui traite de la position d’idole et d’exemple qu’occupent les trois hommes qui sont dans la sphère musicale et qui connaissent du succès. Ajoutez à cela le talent prosaïque des trois hommes et vous avez une pièce qui est délicieuse aux oreilles.

Cherry Bomb est l’album le plus compact de Tyler, The Creator, mais c’est aussi parfois décevant parce qu’on a l’impression de se faire servir du réchauffé. Certaines pièces nous donnent l’impression qu’il a peu évolué depuis Wolf alors que les pièces plus généreuses en sons laissent un sentiment d’inachevé. Tyler semble avoir voulu s’aventurer dans l’univers musical de Death Grips et ce n’est pas totalement maîtrisé.

Ceci étant dit, Cherry Bomb est un très bon album et le coloré rappeur nous offre des trames de qualités. Si vous ne connaissez pas le jeune homme, Wolf ou Goblin sont peut-être de meilleures portes d’entrée dans son imaginaire. Pour l’amateur de Tyler, il y trouvera son compte sans problèmes.

Ma note: 7/10

Tyler The Creator
Cherry Bomb
Odd Future Records / Sony Entertainment
54 minutes

http://oddfuture.com/

Commentaires

  1. JD a écrit : :

    Globalement d’accord avec toi, si ce n’est que dans l’interview avec Larry King, il disait qu’il ne voulait pas être classé comme « rappeur » à terme, qu’il voulait faire des films, et qu’enfin, quand il écoutait Barry White, il se disait qu’il ne pouvait pas chanter à cause de son timbre de voix. 7/10 c’est honnête, ses albums sont trop hétérogènes, y’a des morceaux à jeter, mais ceux qui restent sont super bons !

Exprimez-vous!

*