Tyler The Creator - Wolf - Le Canal Auditif

Tyler The Creator – Wolf

TylerTheCreatorWolfParmi les groupes importants de la relève en hip-hop aux États-Unis, deux se distinguent : A$AP Mob dirigé par A$AP Rocky et Odd Future Wolfgang Kill Them All mené par Tyler The Creator. Bien que ce jeune homme n’ait que 21 ans, le voici qui nous présente son troisième opus : Wolf. Le personnage est controversé pour son utilisation abusive des mots «bitch», «faggot» et «gay». Bien que certains groupes de défenses des homosexuels aient tenté de l’ostraciser, les critiques tombent à plat puisqu’un de ses meilleurs amis est Frank Ocean reconnu comme un des rares oiseaux issus du monde du rap et du R&B qui ait avoué avoir un faible pour les hommes. D’ailleurs, aux Grammy alors qu’Ocean gagnait une statuette, Tyler était à ses côtés, premier à le féliciter.

Si l’on prend tous les mots de Tyler à la lettre, on se retrouve vite dans une bouillie de contradictions. D’un côté, il semble n’avoir aucun respect pour la femme, mais plusieurs chansons parlent de son malaise face à l’amour… voilà qui laisse perplexe. Sur Wolf, on entrevoit un début de réponse. Entre autres, la pièce Cowboy où le jeune rappeur dit sans détour : « I am the cowboy of my own trip ». Cela prend tout son sens lorsqu’on sait que le bonhomme adopte une supposée hygiène de vie dite «straight edge». L’album laisse perplexe sur plusieurs questions, mais l’interrogation principale obtient une réponse sans équivoque : Tyler possède un talent non négligeable et s’installe en tant que figure importante du mouvement hip-hop.

Tyler lance les hostilités avec la pièce-titre qui sous un fard kitsch voit le jeune homme déclamer : «Fuck you!». Un autre côté particulier du jeune rappeur : le psychédélisme. Rares sont ceux qui détiennent la capacité d’attaquer les mots sur ce genre d’ambiance et lui le fait avec brio. Que ce soit sur la chanson-fleuve PartyIsntOver/Campfire/Bimmer ou sur le rythme lourd et feutré de Ifhy composé avec Pharrell Williams. Domo 23 avec ses cuivres synthétiques vient quant à elle, déployer sa force hargneuse. Autre moment fort de la galette, 48Tyler se vante d’être pourvoyeur de poudre blanche dans quarante-huit états et tout ça pour pas cher!. Contradictions quand tu nous tiens…

Bref, si vous avez l’intelligence de ne pas boire chaque ligne livrée par Tyler, vous découvrirez un personnage hautement théâtral, ingénieux, producteur émérite et surtout, un jeune homme à la créativité incroyable. Sa démarche est coulée dans l’alternatif, mais saura plaire à la masse. Voilà le signe d’un flair que peu de musiciens possèdent. Avec des rythmes variés, parfois clairement bizarres, Tyler attaque avec toute sa fronde et frappe dans le mille avec un Wolf puissant et arrogant.

Ma note : 8/10

Tyler, The Creator
Wolf
Odd Future
66 minutes

www.oddfuture.com/

Exprimez-vous!

*