The Barr Brothers - Sleeping Operator - Le Canal Auditif

The Barr Brothers – Sleeping Operator

barr5-320x320Les Barr Brothers ont fait jaser d’eux en 2011 et 2012. Après avoir lancé leur premier album sous l’étiquette Secret City, le groupe a joué à Osheaga, tourné un peu partout en Amérique du Nord et a également joué à la prestigieuse émission de fin de soirée américaine de David Letterman. Après s’être promenés pas mal (incluant la naissance de deux enfants), les frères Barr, Sarah Pagé et Andrès Vial sont revenus à Montréal pour enregistrer leur deuxième opus: Sleeping Operator.

The Barr Brothers a bénéficié de tout un buzz médiatique pour leur premier album. Un engouement qui semblait un tantinet exagéré pour un album qui avait certaines bonnes pièces, mais qui manquait de nuances et variations dans le ton. Cette fois-ci le quatuor revient avec un Sleeping Operator franchement plus coloré. Le premier simple paru, Even The Darkness Has Arms, montrait déjà la maturité du groupe. On sent que le folk/americana du quatuor s’est enrichi.

Le groupe conserve toujours ce côté doux sur Sleeping Operator. How The Heroine Dies et England sont de bons exemples alors qu’on retrouve la voix posée de Brad Barr qui nous susurre ses ritournelles. C’est dans les influences blues franchement assumées que la formation se démarque de son dernier opus. Come In The Water nous transporte dans un univers enfumé où les verres de scotch à moitié vide traînent ici et là pendant que sur la scène, quatre musiciens chantent et que tranquillement les couples se forment sentant le «last call» approcher. On retrouve aussi un penchant americana plus accentué avec Half Crazy qui nous rappelle l’excellent Lord I Just Can’t Keep From Cryin’.

De plus, le quatuor envoie quelques mélodies accrocheuses dont Love Ain’t Enough qui entame la galette après une introduction nommée Static Orphans. Ils en remettent avec Wolves. C’est ce qui marque sur Sleeping Operator: cette force mélodique que déploie The Barr Brothers. Il faut dire aussi que la harpe de Sarah Pagé a de quoi impressionner. Celle-ci sait s’ajuster à toutes les situations, sachant toujours bien doser sa présence.

The Barr Brothers peut vraiment dire mission accomplie pour ce deuxième album. La formation a su garder les meilleurs éléments de leur album homonyme et pousser plus loin le travail mélodique. Un album qui mérite que vous y prêtiez une oreille attentive.

Ma note: 7/10

The Barr Brothers
Sleeping Operator
Secret City Records
61 minutes

thebarrbrothers.com/

Exprimez-vous!

*