S - Cool Choices - Le Canal Auditif

S – Cool Choices

S_LP1Les premières paroles de Losers qui ouvre Cool Choices vont comme suit: «This is how losers feel/I am a loser/And you’re here to remind me/This is how losers feel» le tout sur un piano lourd, lent et simple. Quelques secondes d’une simplicité désarmante. Un moment qui fait appel à ce sentiment qu’un jour ou l’autre tous ressentent: d’être un moins que rien. S, aussi connue sous le nom de Jenn Ghetto, née Jennifer Hays, a réussie à l’exprimer avec une extrême franchise. Mais qui est-elle? C’est une auteure-compositrice-interprète de Seattle. Celle-ci a connu un certain succès à la fin des années 90 avec un groupe nommé Carissa’s Wierd en compagnie de Mat Brooke et Ben Bridwell qui ont par la suite formé Band Of Horses.

Depuis la séparation de la formation, S s’est concentrée sur des enregistrements solos faits avec les moyens du bord. Puis, arrive Cool Choices. Bien que S conserve une esthétique minimaliste, cet album est enregistré dans un studio en compagnie de Chris Walla (ex-Death Cab For Cutie) et ceux qui connaissent les premières années de la formation américaine comprendront immédiatement à quel point l’union des deux est naturelle.

Ghetto est une championne de la mélodie mélancolique et Like Gangbusters! le démontre habilement. La jeune femme est aussi une experte dans l’utilisation de l’effet de délai dans la guitare. Vous demanderez à n’importe quel guitariste. C’est définitivement l’effet le plus difficile à contrôler. La jeune femme semble avoir trouvé la recette du succès puisqu’elle l’utilise à profusion et intelligemment sur Cool Choices; le moment le plus marquant apparaissant sur l’accrocheuse White House.

S offre des compositions majoritairement centrées autour de sa guitare. Par contre, quelques pièces s’en remettent au piano. Que ce soit la douce Remember Love ou la touchante Pacific, la musicienne sait définitivement composer des pièces «seule au piano» en évitant le cliché. Même si la mélodie rythmée et facile n’est pas le chemin préféré de Ghetto, elle se permet tout de même une Vampire qui se tape du pied aisément et qui reste scotchée dans la tête longtemps après son écoute.

Une seule pièce fait un peu cavalier seul sur Cool Choices: Tell Me. Loin d’être médiocre, c’est la seule fois que Ghetto fait appel à un «drum-machine» et quelques synthétiseurs. Heureusement, elle reste dans la sobriété, mais on a l’impression que la chanson s’agence mal avec l’ensemble.

Outre cet impair, Cool Choices est un excellent album de mélodies mélancoliques. Si vous appréciez les ritournelles qui parlent des moments bruns/beiges de l’existence alors vous trouverez chez Ghetto une nouvelle amie bien appréciable.

Ma note: 7,5/10

S
Cool Choices
Hardly Art
43 minutes

jennghetto.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*