Radio Radio - Light The Sky - Le Canal Auditif

Radio Radio – Light The Sky

Radio RadioLe duo acadien Radio Radio lance cette semaine son premier album entièrement en anglais. Jusqu’ici, la formation canadienne avait rappé en utilisant un français truffé d’anglicisme et de chiac, mais voici qu’ils prennent le chemin de l’autre solitude pour Light The Sky, cinquième opus du groupe. Musicalement, depuis le départ de Comeau, la direction est de plus en plus axée vers la pop comme le démontrait Ej Feel Zoo, leur quatrième et plus accessible album à date. Est-ce que Radio Radio continue dans cette direction pour ce nouvel effort?

Oui et c’est parfois très intéressant, mais parfois lassant. Je m’explique. Depuis Havre de Grâce, le groupe semble prendre la voie plus pop voulant mettre de l’avant l’énergie brute qui caractérise ses prestations scéniques. Sur Ej Feel Zoo, ils réussissaient encore à s’en sauver un peu, mais Light The Sky met de l’avant une version très mélodieuse, mais dénuée de chair. On passe facilement et rapidement à travers ce premier album en anglais, mais très peu de tout cela nous reste dans la tête comme les sensationnelles Dekshoo ou Jacuzzi. On dirait qu’en créant des pièces plus pop, le duo accouche de moins de vers d’oreilles que par le passé.

Au niveau de la langue, le duo maîtrise l’anglais, mais manque un peu d’inspirations au niveau des textes. Busy est entraînante et dynamique, mais manque de variations et de tournure langagière intéressante. Radio Radio semble manquer un peu de funky dans la langue de Shakespeare. Est-ce leur chiac, si unique et présent dans les galettes précédentes, qui nous donne cette impression? C’est certain que cela aidait à leur donner une couleur unique.

On retrouve dans Light The Sky quelques pièces intéressantes dont la lourde et cadencée Sweater Weather. Le groupe fait appel à un troupeau de bons producteurs sur ce nouvel album: Shash’U, Champion et Alex McMahon qui a aussi réalisé l’album font un job honnête. Radio Radio fait quand même une profession de foi envers leur décision avec Insight Into The Bla Bla Bla qui met de l’avant ceux qui croient que l’art doit être sérieux. Si cela explique leur choix, ça reste une déclaration qui évacue bien des nuances.

Ça reste que Radio Radio, peu importe le comment, et le pourquoi, sont très efficaces. Même à leur plus ordinaire, ils sont supérieurs à la moyenne. Light The Sky ne sera pas l’album qui sera reconnu comme un classique de leur discographie, mais ça ne leur fait pas non plus un ombrage démesuré. Vous y trouverez quelques pièces de rap dynamique qui donnent envie de taper du pied.

Ma note: 5,5/10

Radio Radio
Light The Sky
Bonsound
42 minutes

http://laradioradio.com/fr/

Exprimez-vous!

*