Loco Locass - Le Québec est mort, Vive le Québec! - Le Canal Auditif

Loco Locass – Le Québec est mort, Vive le Québec!

Il semble que ce fut difficile pour le trio de mener à terme ce nouveau Loco Locass. On peut vous dire que l’écoute aussi est difficile. Nous voici devant un Le Québec Est Mort, Vive Le Québec! dur d’oreille à la première approche. Une, deux, trois, voire quatre fois il a fallu se le mettre dans le canal auditif avant d’y trouver un intérêt devenu, depuis, certain.

C’est que chez les Locass, le message est gros. Répétitif. Comme des coups de marteaux, Biz, Chafiik et Batlam tapent fort sur le clou nationaliste. À un point tel qu’on se demande si ce disque (son intention et sa raison d’être) s’adresse à un public constitué que d’ados nationalistes ou de purs fans du trio hip-hop québécois.

Mais voilà qu’une fois cette première ligne franchit, qu’une fois qu’on relâche l’obligation de réponse à la question de savoir à qui s’adresse cet album, Le Québec Est Mort, Vive Le Québec! s’ouvre, finalement, et trouve son chemin vers le cortex cérébral. Et l’encrage est grave; les M’accrocher? (déjà entendu sur la trame sonore du film Tout est parfait), La Perle et Occupation Double plantent leurs griffes dans notre peau, font frissonner l’épiderme et vibrer la fameuse fibre des amoureux de la langue d’ici.

Certes, il y a des écarts dans la qualité des compositions offertes: on s’extasie et se repasse en boucle Les Géants, pièce déjà connue par les admirateurs du trio et qui est la plus réussie, achevée, intelligente et nationaliste jamais écrite par Loco Locass (à notre humble avis!) ; par contre, on n’arrive rarement à écouter au complet Tout Le Monde Est Malheureux, un rigodon où la voix de l’invité Gilles Vigneault tombe à plat, malheureusement.

Soulignons que la deuxième partie du disque – exception faite de la chanson Le But, déjà connue par les amateurs des Canadiens de Montréal – est beaucoup plus forte que la première. Tant les textes de Biz, les arrangements de Chafiik et la hargne vocale de Batlam frappent en plein centre de la cible de la majorité des chansons post rigodon.

Le disque aurait donc, peut-être, mérité un resserrement dans sa totalité, (1 h 13), mais bon, au final, la persévérance rapporte… et c’est peut-être là le message que veut transmettre Loco Locass avec cet opus au titre évocateur.

Ma note : 7/10

Loco Locass
Le Québec est mort, Vive le Québec!
Audiogram
73 minutes

www.locolocass.net/nouvelles/

Exprimez-vous!

*