A Place To Bury Strangers - Transfixiation - Le Canal Auditif

A Place To Bury Strangers – Transfixiation

A Place To Bury Strangers - TransfixationA Place To Bury Strangers fait paraître son quatrième album intitulé Transfixiation. Le trio noise rock américain aime bien les effets… parfois trop. Lors de la sortie de l’opus précédent, Worship, on se demandait ceci à la fin de la critique: «les effets c’est bien beau, mais est-ce que cela a pris toute la place laissant ainsi la composition musicale en second plan?». Est-ce que cette nouvelle galette vient clouer le bec aux détracteurs?

Eh bien malheureusement non. On a encore la même impression sur Transfixiation. Si certaines pièces sont bien intéressantes, plusieurs semblent produire du bruit pour produire du bruit. Un exemple de choix étant What We Don’t See qui suit deux pièces bien légères; titre qui semble gavé de saturation simplement pour… saturer!

Pourtant, le groupe est capable de bien faire les choses. We’ve Come So Far avec son rythme accrocheur, le maniérisme langoureux d’Oliver Ackermann au chant et la batterie simple, mais drôlement efficace, montrent APTBS sous son meilleur jour. On peut en dire tout autant de Straight alors que Robi Gonzalez montre l’étendue de son talent à la batterie à coups de nuances, de déconstruction et de changement de rythme dans son jeu de charleston. D’ailleurs, ces deux pièces ont été enregistrées en Norvège en compagnie de Emil Nikolaisen (Serena-Maneesh) et on aurait préféré que tout l’album soit réalisé en sa compagnie.

Voilà pour les bons coups. En contrepartie, on a droit à plusieurs pièces qui peinent à laisser une trace durable chez l’auditeur. Deeper (et sa lourdeur mi-bruyante) est loin d’être particulière. Alors qu’I’m So Clean est tout aussi noyé dans un étang de bruit qui manque de définition et de calibrage.

APTBS nous laisse sur la même interrogation avec Transfixiation qu’après Worship. Est-ce beaucoup de bruit pour rien? On a l’impression que les effets servent à masquer un manque de qualité dans les compositions. Encore une fois, APTOBS présente tout de même quelques bonnes pièces, mais ça demeure un peu faible dans l’ensemble.

Ma note: 6/10

A Place To Bury Strangers
Transfixiation
Dead Oceans
39 minutes

http://aptbs.tumblr.com/

Exprimez-vous!

*