Navet Confit - LOL - Le Canal Auditif

Navet Confit – LOL

Navet ConfitJean-Philippe Fréchette, alias Navet Confit, lance son septième long jeu intitulé LOL. Non! Ce n’est pas la trame sonore de l’émission de télé, si cela peut vous rassurer. L’auteur-compositeur-interprète-faiseur-de-bande-sonore-de-tous-genres-comédien-touche-à-tout revient deux ans après le célébré LP6. Au moins, quelques personnes et/ou compagnies et/ou médias prennent encore le risque de promouvoir la diversité dans l’industrie de la musique au Québec en 2013 (ou «si je vends pas plus que 500 copies j’arrête de faire de la musique»).

Mais parlons de LOL musicalement. Navet a toujours apprécié le bruit et injecte régulièrement de la guitare rock dans ses compositions. Par le passé, on restait tout de même dans le registre pop champ gauche. Sur ce nouvel album, le jeune homme se jette dans un punk rock plus agressif. Butterscotch Nuts chanté en compagnie d’Annie-Claude Deschênes (Duchess Says, Pypy) est un bel exemple de la nouvelle tendance. C’est lourd, c’est bruyant, ça rock, mais la mélodie est toujours très présente. On peut en dire tout autant de Combien de cafés?

Le côté plus indie-rock qui flirte sans gêne avec la pop est toujours là. Ton voyage/Toi tu voulais de la pluie est un bon exemple ou encore la douce Février (pas comme la chanson de Vincent Vallières). Cette dernière est un bel exemple que Fréchette donne dans le post-modernisme. C’est plutôt rare en musique, mais les paroles du Montréalais mélangent les références tout en les réorganisant, une caractéristique du mouvement littéraire. Oui, Navet est pour les lettrés. Et c’est aussi bon pour les illettrés!

On a droit à certains petits bijoux sur LOL. Mannequin de magasin qui revient à trois reprises… exactement comme Pierre qui renie Jésus dans la Bible! On remarque aussi la lourde Crisse que t’es conne, la mélodieuse et dissonante JP in the sky with guépards ou encore la décapante La radio commerciale qui compte sur la phrase suivante: «La radio commerciale me donne envie de fumer du crystal dans mon vomi, de me crisser une balle entre les sourcils». J’ai comme l’impression que ça ne jouera pas à Radio NRJ

Vraiment, c’est mission accomplie pour Navet Confit avec ce nouvel album. Non seulement il se trempe les orteils dans le punk rock, mais en plus il nous offre des textes absurdes d’une qualité artistique supérieure. Il ose le bizarre, le différent et la marge sans forcer la note. Ça semble se faire tout naturellement. Ce qui revient à dire que le «dude» est champ gauche. Pis on l’aime comme ça.

Ma note: 8/10

Navet Confit
LOL
La Meute
47 minutes

http://navetconfit.com/

Exprimez-vous!

*