Melvins - Hold It In - Le Canal Auditif

Melvins – Hold It In

melvins-hold-it-inUne petite année pour les Melvins en serait une où ils ne mettent sur le marché qu’un seul album. L’année dernière, la machine Crover/Osborne avait fait paraître Everybody Loves Sausages, un album de reprise, et Tres Cabrones, alors qu’ils se réunissaient avec le tout premier batteur du groupe Mike Dillard. Cette année, Osborne a fait paraître This Machine Kills Artists, une galette acoustique, mais nous n’avions toujours pas reçu de nouveau Melvins, proprement dit, à se mettre dans les oreilles. Voilà qu’Hold It In survient: une collaboration avec Paul Leary et Jeff Pinkus des Butthole Surfers.

Est-ce qu’on retrouve une réelle fusion entre les deux groupes? Majoritairement, oui. Le côté plus lourd des Melvins est toujours présent, martelant des riffs comme seul Osborne est capable de le faire, mais on retrouve aussi le sens mélodique des Butthole Surfers. Certaines pièces échouent à tenter un compromis entre ces deux pôles, mais la plupart du temps, on retrouve une symbiose entre les deux groupes.

Parmi les bons coups à noter, Eyes On You possède une mélodie contagieuse qui ressemble aux Surfers, mais la batterie de Crover, lourde, rapide et présente vient contrebalancer aisément. Les voix de Leary et Osborne viennent aussi se compléter pour former un chœur particulièrement champ gauche particulièrement sur la légère You Can Make Me Wait. Le meilleur mélange des deux groupes se fait sur Brass Cupcake: une mélodie accrocheuse, mais doublée d’un jeu de guitare (celui d’Osborne) reconnaissable à mille lieues.

The Bunk Up est un autre moment fort de Hold It In. La guitare rappelle certains jeux Nintendo avec son rythme staccato, mais sans l’architecture 8 bits qui vient avec. La chanson passe par plusieurs phases différentes, dont un moment particulièrement beau, alors que ce qui semble être un accordéon et des carillons viennent appuyer magnifiquement Dale Crover à la batterie. Par contre, certaines pièces demeurent du pur Melvins. Bride Of Crankenstein qui ouvre l’album est un très bon exemple. Ceci dit, l’alliage Butthole Surfers/Melvins est une réussite. Rarement Osborne et Crover font paraître des disques ordinaires. Hold It In ne fait pas exception à la règle.

Ma note: 7/10

Melvins
Hold It In
Ipecac Recordings
54 minutes

www.melvins.com/

Exprimez-vous!

*