Maude Audet - Nous sommes le feu - Le Canal Auditif

Maude Audet – Nous sommes le feu

Maude AudetMaude Audet est une jeune auteure-compositrice-interprète qui lance son deuxième album: Nous sommes le feu. En plus d’être musicienne, elle est aussi scénographe. L’artiste a aussi adopté le surnom de L’Île pendant quelques mois avant de revenir à Maude Audet. On pourrait vous parler de sa vie amoureuse, mais ça n’a pas rapport avec la musique. Finalement, c’est le funky Navet Confit qui a réalisé Nous sommes le feu. Ça fait le tour des prémisses, je crois.

Parlons maintenant de la galette que nous déballe Audet. Celle-ci nous offre un folk rock trempé dans un romantisme bien dosé, comptant sur plusieurs bonnes mélodies et quelques élans vocaux délicieux pour les oreilles. Un album chaleureux et réconfortant qui coule avec aisance.

Perdus magnifiques est un bel exemple de ce a quoi l’on peut s’attendre de Maude Audet. Une pièce qui frise la mélancolie, mais qui porte tout de même une certaine légèreté guidée par l’espoir. Et puis, y a un solo de guitare… fait que tsé, c’est un minimum rock. Ses textes sont empreints d’une poésie simple et bien imagée qui donne son lot de beaux moments. On ne s’est pas trahis fait la preuve du talent littéraire d’Audet: «J’avais dans mon corps un naufrage/Toi dans ton manteau de nuage/T’as ramé me sortant de là/Et j’ai flotté dans tes bras».

Le petit côté plus rock de la demoiselle fait son apparition sur l’accrocheuse Dans les nues et sur la lourde chanson-titre de l’album. Nous sommes le feu a un rythme qui se laisse traîner, qui donne l’impression de porter un fardeau pendant les couplets, mais qui prend une soudaine légèreté au refrain. Un beau travail de réalisation de la part de Navet Confit qui a su aller chercher le meilleur de la jeune chanteuse.

Nous sommes le feu est un album qui demande tout de même deux ou trois écoutes avant de vraiment tomber en amour. Mais une fois qu’on passe au-delà de ces moments d’apprivoisements, on se retrouve dans une belle relation de douceur avec cette deuxième galette de Maude Audet. Celle-ci réussit à condenser le léger et le lourd dans un seul et même son, ce qui n’est pas chose simple. Vraiment, ça vaut le détour.

Ma note: 7,5/10

Maude Audet
Nous sommes le feu
Sainte-Cécile
39 minutes

http://chansonsdemaude.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*