M - Îl - Le Canal Auditif

M – Îl

Trois ans après avoir conclu son Myster Mystère, Matthieu Chedid, alias M, est de retour. Et c’est sous les hululements d’un hibou (ou est-ce une chouette?) qu’il nous arrive. Il marche vers nous, prend place derrière le micro, et lance alors son Îl – titre du nouvel album – avec une chanson portant le nom de… Elle! Avant d’aller plus loin, on vous formule cet avertissement fort utile pour décortiquer ce disque: la maxime «les contraires s’attirent» est ici exploitée à s’en user les tympans.

Car outre le titre affublé au disque lui-même en opposition à sa pièce d’ouverture, on retrouve des polarités sonores et musicales intégrées au sein des compositions du sixième disque de l’artiste français. C’est le cas pour les chansons Machine et Enihcam. Vous avez assurément remarqué, comme l’on s’en doute, que le second mot n’est autre que le premier, lu à l’envers. Alors, vous devinez, n’est-ce pas? Oui, nous sommes en présence de deux pièces-miroirs: on y retrouve donc les mêmes accords, les mêmes paroles et le même tempo, les uns joués à l’endroit, les autres dans son exact contraire!

On poursuit dans cette dichotomie sur les pièces L’île intense, pt. 1 et L’île intense, pt. 2. Se suivant sur le disque, elles donnent toutes deux à entendre le même texte, leur antithèse se situant cette fois sur le plan musical. La partie 1 privilégie les simples et doux accords pincés d’une guitare pour accompagner la voix de M; la partie 2, elle, explose sous les airs stridents et bien électriques d’une guitare qui l’est tout autant. Un seul et même texte, deux rendus musicaux différents. Le laboratoire musical de M est ainsi en pleine exploration des textures musicales. On aime ou non. Pour notre part, on penche pour l’amour de ce style si habilement exploité par le brillant musicien.

Côté texte, Matthieu Chedid voit aussi double : il dirige à la fois sa plume vers les racines mêmes de sa personne, en abordant les problématiques sérieuses de l’immigration, de l’intégration et de la mondialisation, tout en laissant une petite place à quelques textes moins sévères. Au final, ce Îl se veut le résultat d’un artiste au sommet de son art.

À noter : M sera en spectacle lors du Festival Montréal en lumière, le jeudi 21 février 2013 au Métropolis.

Ma note : 8/10

M
Îl
Labo M
53 minutes

www.labo-m-music.com

Exprimez-vous!

*