Les Francouvertes: Semaine 6 - Le Canal Auditif

Les Francouvertes: Semaine 6

julie-blancheEt voilà l’avant-dernière semaine des préliminaires qui se déroulait lundi dernier au Lion d’Or. Le classement commence à être de plus en plus garni et Joëlle St-Pierre, Philippe Brach et Jacques Bertrand Junior occupent les positions de tête. Pour cette sixième semaine, c’était au tour de Julie Blanche, Marc-Antoine Larche et Maritza de fouler les planches des Francouvertes.

Julie Blanche entama la soirée avec sa pop mélancolique en abordant les pièces de son maxi paru l’an dernier. Sa musique claire obscure est propice à créer un espace de grande intimité avec le public et la jeune femme n’a pas manqué d’utiliser cela à son avantage. Dès les premières notes de Comme un décor, celle-ci gagna les spectateurs qui plongèrent dans un silence cérémonial instantanément. La montée instrumentale lors de cette première pièce fit vibrer la salle de plaisir.

À ses côtés, Antoine Corriveau à la guitare et Stéphane Bergeron (Karkwa) à la batterie, y étaient eux aussi, pour quelque chose. La batterie de Bergeron résonnait fort dans le Lion d’Or et commandait le respect tandis que la guitare nuancée de Corriveau offrait un terrain de jeu idéal à Julie Blanche. Elle enfila les pièces de son maxi de façon inspirée et offrit une émouvante prestation de Presque et charma indéniablement le public avec sa voix.

Ce fut ensuite le tour de Marc-Antoine Larche de venir livrer les pièces de son plus récent opus: Les Petits Effondrements. Larche a offert sa pop au léger goût d’indie-rock avec nuance et honnêteté. Par contre, on sentait le jeune homme fébrile et légèrement nerveux, ce qui lui a nui. N’empêche, le musicien a donné plusieurs beaux moments au public, particulièrement lorsque la guitare se faisait plus abrasive. C’était d’ailleurs, Thierry Bruyère qui assurait avec aplomb.

Finalement, c’était à Maritza, ex-académicienne, de venir présenter les pièces de son maxi paru il y a maintenant deux ans… et la jeune dame brise définitivement les préjugés qu’on peut entretenir envers les anciens poulains de Québécor. Parfois entraînante, parfois touchante, la jeune femme a donné une performance qui transpirait le plaisir. On pouvait noter les sourires que le groupe s’échangeait et ce sentiment se propageait aisément à la foule. Soutenue par JF Lemieux (Cargo Culte, Daniel Bélanger) à la basse et aux bidouillages, Maritza a su capter l’attention du public rapidement. Elle a même eu droit à une ovation. Ce n’est pas peu dire!

Enfin, suite à cette sixième semaine, deux nouveaux venus apparaissent au palmarès: Julie Blanche et Maritza.

1. Joëlle St-Pierre
2. Philippe Brach
3. Jacques Bertrand Junior
4. Julie Blanche
5. Maritza
6. Bobby One
7. P.A.P.A
8. Gab Paquet
9. Maison Brume

L’ultime semaine sera définitivement plus rock (ce qui nous fait réellement plaisir) alors que Protofiev, Les Hôtesses D’Hilaire et Deux Pouilles En Cavale seront à l’honneur.

francouvertes.com

julieblanche.bandcamp.com/

malarche.bandcamp.com/

maritza.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*