Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun - Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun - Le Canal Auditif

Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun – Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun

UnknownGordon Downie, parolier et chanteur de la formation The Tragically Hip, (groupe canadien fort prisé par de nombreux compatriotes d’un océan à l’autre) aime bien folâtrer avec quelques potes afin de s’éloigner de l’atmosphère un peu pantouflarde des Hip. L’éloquent librettiste s’est joint au quatuor de country-rock indépendant nommé The Sadies afin de nous présenter Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun. L’an dernier, ces mêmes Sadies avaient fait paraître l’excellent Internal Sound.

Fait à noter, Downie ainsi que les frères Travis et Dallas Good (meneurs incontestés des Sadies) ont déjà collaboré sur une compilation visant à amasser des fonds pour un organisme de charité. Enregistré par Ken Friesen (Hawksley Workman) et mixé par nul autre que Bob Rock, ce Conquering Sun constitue une association musicale absolument naturelle, tant les univers musicaux de ces créateurs sont analogues et complémentaires.

À l’ordre du jour? Un rock, à certains moments punkisants, comportant de superbes instants country rock, à la manière si coutumière des Sadies. Voilà une production qui coule de source tant les ritournelles offertes sont entièrement efficaces et irréprochablement «old-school». Si l’interprétation de Downie semble parfois un peu trop affectée chez Tragically Hip, on peut affirmer que le vocaliste se satisfait pleinement d’y aller de mélodies captivantes/opérantes tout en demeurant d’une sobriété exemplaire… comme si le chanteur savait instinctivement qu’il n’avait plus besoin d’amplifier démesurément sa performance, puisque les Sadies sont nettement un meilleur groupe que les Hip.

Bien sûr, on patauge dans un univers musical maintes fois ressassé, mais dans la mesure où les Sadies en connaissent un bon bout sur l’art de concevoir d’excellentes chansons millésimées, ce Conquering Sun passe aisément la rampe. En contrepartie, on dénote, en deuxième partie, un assemblage de titres plus faiblards et sédentaires, mais rien qui viennent contrecarrer sérieusement l’appréciation de cette conception sonore.

Downie et les Sadies nous offrent une assez bonne exhibition de leur talent respectif: la salopée Crater, les pop/rock/country The Conquering Sun et Budget Shoes, le rock bleusy One Good Fast Job, l’excellente et quasi punk-rock It Didn’t Start To Break My Heart Until This Afternoon de même que le rock psychédélique allié à une mélodie ensoleillée dans I’m Free, Disarray Me. Une seule ombre au tableau: la voix définitivement trop à l’avant-plan de Downie sur la conclusive Saved. Franchement dérangeant.

Les fervents de «canadian rock» vintage seront en pâmoison devant cette création. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas boudé notre plaisir… coupable! Voilà un disque qui réunit deux importantes pointures du rock canadien et ce Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun est à la hauteur de la réputation des artistes en présence. Délectable!

Ma note : 6,5/10

Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun
Gord Downie, The Sadies & The Conquering Sun
Arts & Crafts
31 minutes

gorddowniethesadies.com

Exprimez-vous!

*