Gallows - Desolation Sounds - Le Canal Auditif

Gallows – Desolation Sounds

GallowsGallows avait fait paraître un album homonyme en 2012 qui avait ses bons moments. Le premier avec Wade MacNeil (Alexisonfire) à titre de chanteur. Voici que la formation anglaise rapplique avec Desolation Sounds, leur quatrième opus.

Par où commencer… Desolation Sounds est un bon album. Mais… il y a un mais! Le groupe avait connu son plus grand succès avec l’album Grey Britain avec Frank Carter au micro. Celui-ci, et le groupe en entier à l’époque, avait une approche plus punk. Puis, avec le dernier album, le mélange entre le hardcore canadien de MacNeil et la formation avait du bon. Maintenant que le frère de l’autre (Steph Carter a aussi quitté) on sent que le son de Gallows tire dangereusement vers celui d’Alexisonfire.

Desolation Sounds est à la fois réjouissant et frustrant. D’un côté, le groupe nous envoie des bonnes mélodies alternatives, mais d’un autre côté il a considérablement ramolli. Bonfire Season est le parfait exemple de la chose. La mélodie est plaisante à la première écoute, mais on se lasse rapidement de ce rock alternatif un peu terne.

Oui, parfois le groupe semble reprendre du poil de la bête comme sur l’agressive Leather Crown, mais il nous livre aussitôt une Chains avec de beaux chœurs féminins. Le mélange est un peu bizarre. Et c’est la constante sur Desolation Sounds: le manque de constance! On a l’impression que la formation se cherche. Entre les premières notes de Mystic Death, qui ressemble à s’en méprendre à du Mastodon et l’étrange docilité de Death Valley Blue, il y a un monde de différence.

Ce n’est pas déplaisant pour autant, mais c’est franchement étrange. Les rapprochements mélodiques avec Alexisonfire sont un autre point qui lasse tout au long de Desolation Sounds. Surtout que la bande vient de renaître de ses cendres, pouvons-nous lui laisser ses mélodies? Au final, disons que c’est un album en dent de scie pour Gallows.

Ma note: 6/10

Gallows
Desolation Sounds
Venn Records/Universal Music
36 minutes

http://www.gallows.co.uk/

Exprimez-vous!

*