Explosions In The Sky - The Wilderness - Le Canal Auditif

Explosions In The Sky – The Wilderness

Explosions In The SkyVous avez entendu le rock instrumental d’Explosions In The Sky. Si ce n’était pas en tant que mélomane attentif aux mouvements du post-rock des années 2000, c’était en tant que spectateur de divers films et émissions de télé. La musique hautement évocative du quatuor texan était faite sur mesure pour servir de trame sonore, et les pièces de son album de 2003, The Earth Is Not A Cold Dead Place, ont notamment contribué à rehausser les meilleurs moments de Friday Night Lights (le film ET la série télé). La musique du groupe a été entendue dans divers autres films, dont Prince Avalanche de David Gordon Green, et même Dancing With The Stars a utilisé une pâle imitation d’une de leurs chansons pour un numéro de danse, probablement parce que le groupe refusait d’être mêlé à une telle chose. Bref, statistiquement parlant, on peut être à peu près certain que vous avez entendu la musique d’Explosions In The Sky à un moment ou un autre.

Comme Mogwai, Explosions In The Sky a été occupé plus d’une fois dans les années passées à composer expressément pour accompagner une production filmée. Ce type de commande a forcé le groupe à composer d’une façon plus effacée, avec des apothéoses moins dans votre face, un virage que le groupe abordait déjà dans ses propres albums dès All Of A Sudden I Miss Everyone en 2007. Les contrastes forts entre le quasi-silence et les tonnerres de distorsion qui faisaient rage dans des pièces comme Yasmin The Light, Memorial ou The Only Moment We Were Alone ne sont plus ce que le groupe souhaite faire, mieux vaut se faire à l’idée.

Ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle si le groupe d’Austin arrive à secouer et remuer l’auditeur comme avant, mais par de nouveaux moyens, et c’est ce qui arrive ici et là sur The Wilderness. Après avoir tenté de se renouveler en s’adoucissant, Explosions In The Sky met le doigt sur de nouvelles textures et ambiances qui constituent la progression la plus marquée et la plus efficace dans l’histoire du groupe. Un des premiers extraits présenté au public en est un assez bon exemple. La très bien nommée Logic Of A Dream ne devrait pas si bien fonctionner en théorie, avec ses longs passages sans structure nette et ses textures synthétiques, mais il s’y glisse juste assez de nerf et de muscle pour qu’on y reconnaisse le groupe. Des changements de tons et des textures inattendues se glissent dans plusieurs autres pièces, notamment en fin d’album.

Tout de même, en dépit de ces belles avancées, The Wilderness ne s’incruste pas solidement entre les oreilles. On y passe un bon moment, on est soulagé de voir le groupe ne pas s’enliser dans la facilité, mais quand l’album est terminé, on n’en retient pas grand-chose. Parions que les mêmes chansons auront plus d’impact quand elles seront présentées sur scène.

Ma note: 7/10

Explosions in the Sky
The Wilderness
Temporary Residence
47 minutes

http://www.explosionsinthesky.com/

Exprimez-vous!

*