Les EP de mai 2016 - Le Canal Auditif

Les EP de mai 2016

NAVET CONFIT – EP7

a2306419812_10On vous a déjà parlé de notre amour de Navet Confit au Canal Auditif. En tout cas, moi, je tripe fort. Voilà que le grand manitou de la chanson pop perdue dans le champ gauche nous parachute un petit EP de chansons non retenues pour l’excellent LOL. On se rend rapidement compte que toutes les pièces plus calmes, planantes, où la guitare acoustique est reine, étaient passées au couperet. C’est avec plaisir que Navet nous chante ça tout doucement aux oreilles, avec en bonus, l’excellente Ton voyage. Triangles est particulièrement belle, touchante, mélancolique et douce. Un côté vulnérable du jeune homme qu’on voit rarement.


 

LA BRONZE – ROIS DE NOUS

a2897849603_10Nadia Essadiqi revient au galop avec Rois de nous: un six pièces qui comprend sa populaire reprise de Formidable de Stromae, mais en arabe. Ce coup fumant sur Internet lui a permis de traverser l’Atlantique pour aller présenter ses excellentes chansons de pop synthétique. On trouve sur Rois de nous des petites surprises comme les influences de Jamie XX sur la chanson-titre, la mélodieuse Monarque et une pièce avec Hologramme titrée Mangez nos cœurs. Il faut dire que Clément Leduc, qui fait partie du groupe, est aussi un fréquent collaborateur de la jeune femme.


 

ON A CRÉÉ UN MONSTRE – THÉÂTRE DES CATASTROPHES

a0195424048_10Le groupe québécois On a créé un monstre nous a surpris au début de mois avec un EP où les guitares étaient laissées de côté pour laisser plus de places aux claviers. Théâtre des catastrophes est une petite galette pleine de mélodies plaisantes pour les tympans; du rock intelligent même si ce n’est pas révolutionnaire. C’est une très belle surprise hyperefficace que nous offre le groupe. C’est hits sur hits sur hits. Je me demande comment ça se fait que ces chansons ne tapissent pas le Billboard!


 

BRAIDS – COMPANION EP

braids_companion_digitalLa formation montréalaise Braids revient avec Companion; un EP qu’ils ont enregistré en août dernier lors d’une pause entre deux tournées. Le groupe semble en pleine ébullition puisque Deep In The Iris est paru il y a à peine un an. Voici qu’ils nous proposent non pas des restes des enregistrements précédents, mais plutôt du nouveau matériel écrit pour le maxi. Si l’album précédent était une virulente critique féministe, Companion est plus tournée vers les problèmes du quotidien. On y parle de relations amoureuses, de la vie et des questionnements de jeunes adultes. Encore une fois, c’est réussi pour Braids.


 

JET BLACK/DEAD HORSE ONE – SPLIT EP

a1261327836_10Vous connaissez peut-être Francis Berthelot pour ses critiques d’albums de groupes de shoegaze sur Le Canal Auditif? Mais nous, on l’a surtout connu en tant que membre de la formation Jet Black. Voici que le groupe arrive avec un «split» en compagnie du groupe français Dead Horse One. Ces derniers offrent une chanson à la distorsion chaude et au rythme entraînant. Pour ce qui est de l’ami Berthelot, son groupe nous lance une Old Kings tout à fait satisfaisante. L’alliance des deux formations est très naturelle, leurs sons étant complémentaires. De quoi faire une découverte!


 

CHANTAL ARCHAMBAULT – À HAUTEUR D’HOMME

a0684007398_10La jolie rouquine-cowboy de l’Abitibi lance un nouvel EP ce mois-ci. Un retour à son projet solo après avoir fait paraître Saratoga en compagnie de son amoureux Michel-Olivier Gasse. Son retour est un tantinet moins country et pas mal plus folk-pop. On y retrouve des chansons mélodieuses qui font parfois penser aux Sœurs Boulay (Le jeu des accroires) et d’autres dépouillés comme Dos d’âne, chantée en grande partie seule au piano. C’est, comme à l’habitude, doux d’écouter Archambault nous chanter ses ritournelles qui nous réconfortent.
 


 

MICHÈLE O – L’AMOUR VIOLET

a2793322107_10La chanteuse folk rock Michèle Ouellette est de retour avec un EP de cinq chansons. Toujours aussi contagieuse avec ses mélodies vocales qui restent prises dans les neurones, elle se promène toujours dans le sillon creusé par Assise dans ma tête, parue en 2012. Au niveau des bons coups, Tu souris pour lui plaire (ou lui montrer les dents) fait belle figure avec son histoire d’hésitation amoureuse. La plus mélancolique, Entre chien et loup, touche aussi la cible en plein cœur.
 


 

PONTEIX – J’ORAGE

CiXv7B6UUAAKgdKLa formation Ponteix avait fait belle figure aux Francouvertes avec son rock progressif funky. Voici que la formation saskatchewanaise lance J’orage, un maxi de quatre chansons chantées dans les deux solitudes. Des chansons que ceux qui étaient de la partie au Lion d’Or se rappelleront. Intéressant d’entendre en version studio ce que donne les compositions indie-rock de la formation. Chasing The Sun est entraînante alors que Béat mise sur un groove non négligeable.


 

DREAMBOY – ENDINGS

a2270048670_10Dreamboy est le projet solo d’Esther Isabel qui joue des claviers dans la formation canadienne TR/ST. Ne vous méprenez pas non plus avec la formation des années 80. On est totalement ailleurs. La jeune femme propose un électro-pop tourné vers le velouté et le sensuel. On pense à TR/ST entre autres, mais aussi à Phantogram et FKA Twigs. La chanson-titre est particulièrement efficace et se démarque du lot.


 

MUSIQUE POST-BOURGEOISE – ELECTRACK

13296039_10156907618955065_1318236111_nIls avaient séduit quelques collaborateurs au Canal Auditif lors de la sortie de L’Obstacle en 2014. Ceux qui étaient trio sont maintenant duo depuis le départ de Constantin Leu. Un peu à la manière du groupe Institut, ils font de l’électro-pop contestataire tourné vers le verbe. Sur Electrack, ils sont de retour toujours aussi dandy et cinglant. Olivier Urman s’amuse à nous confronter sur une Aimez-vous à mi-chemin située entre le questionnement et l’impératif. Le rouleau laisse aussi sa marque avec ce texte intelligemment construit autour d’une allégorie basée sur le ruban adhésif à double face. C’est anarchiste, revendicateur, puissant et confrontant.
 


 

Exprimez-vous!

*